(09/01/14) Culture : Une couronne traditionnelle pour Maître MOMO Jean De Dieu

Maître MOMO Jean De Dieu le 30 août à Bafou. Photo Momokana / www.sinotables.com

Le célèbre Avocat est devenu,  depuis samedi 30 août, Fo’o dza’ khieu ntong poug, c’est-à-dire le chef libérateur des esclavages.

Ses parents, frères et cousins, toutes les familles confondues (famille paternelle et famille maternelle) ont tenu ainsi à reconnaître et à remercier celui-là qui est  non seulement leur « rampe de lancement », mais aussi celui par qui les innocents ont pu recouvrer  la liberté et la joie.

« Devant les tribunaux, que ce soit au Cameroun, au Rwanda, en Tanzanie, au Tchad,  vous voyez des hommes avec les pieds enchaînés comme de esclaves. Ma mission c’est d’aider ceux d’entre eux qui sont innocents à briser leurs chaînes.  Depuis plus de 20 ans je me bats pour libérer les innocents des prisons. Donc, j’accepte très volontiers ce titre qui, en réalité n’est que celui-là vu au plan traditionnel », a réagi l’avocat après avoir reçu ses attributs des mains de ses grands parents et de son père.

Les parents qui croient plutôt accomplir la prophétie car, cet avocat n’a-t-il pas été prénommé à sa naissance Jean De Dieu !  Mais ils sont allés puiser dans le métier du récipiendaire pour trouver le nom. Si l’avocat en Yemba est dza’ kheu ntong poug, il fallait tout simplement prendre en compte le fait que Maître MOMO Jean De Dieu n’œuvre pas seulement au Cameroun, mais dans plusieurs pays à l'instar du Tchad, du Rwanda, etc. pour mentionner sa dimension exceptionnelle, d’où Fo’o (chef).

«Nous avons examiné tout ce qu’il a apporté à nos familles, dans le cadre de l’éducation de ses frères et sœurs, pour aider ses frères  à pouvoir s’insérer dans la vie active, pour nous-mêmes ses parents ; nous avons aussi examiné son parcours en tant qu’avocat et nous avons décidé de magnifier tout simplement ce don de Dieu », a indiqué Moho TEDONTEMG JIOFACK Jean, ci-devant  héritier de l’arrière-grand-père de MOMO Jean De Dieu.

Fo’o dza’ khieu ntong poug  MOMO Jean De Dieu et quelques uns de ses invités le 30 août à Bassessa-Jiomok  Bafou.

WEMBA SAADIO  CHIENGUI Jean Bosco (Africain), grand-père paternel,  précise pour sa part, « non seulement maître MOMO Jean De Dieu est un avocat international, mais aussi il est le président fondateur d’un parti politique appelé PADDEC. Et à l’occasion de l’élection présidentielle de 2011, il s’est  présenté et a occupé le 8ème rang sur les 25 concurrents. J’ai compris que la prophétie de mon père WEMBA SADIO  s’est accomplie car, il avait prévu qu’on couronnera son fils MOMO Jean De Dieu. Je me suis alors félicité de ce que ma flèche peut aussi tuer l’éléphant. C’est alors que j’ai enclenché le processus, en consultant les autres familles ».

Mais pour pouvoir arborer fièrement cette couronne, l’avocat a accompli tout son parcours coutumier.  Ainsi il a effectué la traditionnelle cérémonie de la Chaise (chez son grand-père maternel, chez son tèkap et enfin chez son père), et s’est  par la suite rendu à Meboukem, le temple de la déesse de son village où il a été lavé et nourri du lait des mamelles de cette déesse.

C’est à partir de cet instant qu’il était disposé, de par les us et coutumes Bamilékés, à être élevé à la dignité de fo’o  dza’ kheu ntong poug.

Fort de sa nouvelle couronne, Maître MOMO Jean De Dieu peut désormais  arborer sans crainte les attributs que sont le chapeau traditionnel, la queue  blanche de cheval, posséder une canne en bois sculpté, porter des colliers et des bracelets ; et boire du vin de raphia dans une corne quelconque.

Qui  est libre et qui est esclave de nos jours ? Une question ainsi formulée de ...
01 septembre 2014
Dr KENFACK, Chef de service de la Maternité de l'Hôpital de District de Dsc...
29 août 2014
Week-end particulièrement  accidentogène et homicide dans la Menoua. ...
01 septembre 2014
Séquence de la finale Ets NOUFO FC vs TSOBING FC dimanche 31 août. L’...
01 septembre 2014

Reportage photo des obsèques de maman Kenfack Catherine

« Grand-mère tu étais le Prix Nobel de la Paix  dans cette si grande famille et ailleurs», a relevé Patrick Tamoyim devant la dépouille de la disparue.

 

Election du Bureau du Sénat : le RDPC sans adversaire


«Que signifie que Jésus est ressuscité ? »


Tourisme : Le préfet de la Menoua annule la nomination d’un nouveau directeur à l’Office de tourisme