Cameroun-Anniversaire Sdf : « Les Dschang sont des femmes qui se laissent enceinter sans précaution ».

Publié le 31 Déc 2017 par Augustin Roger MOMOKANA

Spread the love

« L’Ouest et Dschang, pour ainsi dire, c’est des terrains conquis. Les Dschang sont des femmes qui se laissent  enceinter sans précaution. »

Le sénateur Etienne Sonkin  a, lors du meeting de la commémoration du 26e anniversaire du Social democratic front à Dschang le 26 mai 2016, dénoncé l’abattage des arbres dans le périmètre de la gendarmerie et le lotissement de la montagne du Signal.

« Il y a que le ministre des forêts, par un arrêté de 2012, a transféré le Reserve de Signal, c’est-à-dire le champ de Lagarde, au maire de Dschang dans le cadre du transfert de certaines compétences de l’Etat aux communes. Mais qu’est-ce que ce maire en fait ? Le monsieur est là, avec le préfet, avec les gens du cadastre. On est entrain de cisailler pour vendre aux gens. Beaucoup de gens m’ont proposé des lots là-bas », a expliqué Etienne Sonkin pour s’indigner du silence du maire face à cette spoliation du domaine privé de l’Etat par l’autorité administrative.

«Ça ne se passe pas comme ça. Ailleurs vous êtes préfet vous tentez ça, ça prend votre tête ».

Ce faisant le sénateur a dévoilé la technique de spoliation des terres de l’Etat sans que le maire ne soit directement impliqué. Les terrains qui leur sont distribués sont revendus aux tierces personnes s’ils n’ont pas été plutôt acquis sous le nom de leur enfant ou d’un membre de leur famille.

Le sénateur a par ailleurs regretté que certains actes se posent parce que l’élite n’est pas soudée.  Elle l’était les « grands problèmes » la gestion de la mairie, la faculté de médecine et des sciences biomédicales, entre autres, ne se passeraient comme cela se passe.

« Jean Nkuété devait réunir les gens : Momo Bernard, Lékéné Donfack, Fomethe Anaclet, pour qu’on s’assoie pour examiner les grands problèmes (…) »

La sortie du sénateur a davantage focalisé le maire et l’élite de la Menoua qui, malgré les chapelles politiques, doit se mettre ensemble pour défendre les intérêts de la collectivité.  D’ailleurs, le responsable de la circonscription électorale de Dschang, Fabien Temgoua a invité l’élite politique à cesser toute manœuvre de division des populations afin d’aider le Cameroun à se relever des maux qui le minent : la corruption, l’affairisme,  le tribalisme et le népotisme.

Le meeting du 26 mai, qui marque le retour des libertés au Cameroun, s’est tenu en présence du 2e Adjoint préfectoral, de l’Adjoint du Sous-préfet de Dschang, du chef du cabinet du maire de Dschang, des responsables et représentant locaux des partis politiques légalisés et des responsables du Social democratic front venus de Foumbot, KOutaba et Foumban.

Momokana Augustin Roger

Sinotables  est un journal participatif ! Envie de contribuer? Envoyez votre témoignage à la rédaction de Sinotables via collaboration@sinotables.com, ou info@sinotables.com