Cameroun / Menoua : Une mission du Minatd pour examiner le conflit de compétence territoriale sur le village Nteingue.

Publié le 31 Déc 2017 par Augustin Roger MOMOKANA

Spread the love

Une mission du Ministère de l’Administration territoriale et de la décentralisation (Minatd) commise dans la perspective de la résolution définitive du conflit de compétence territoriale qui oppose l’arrondissement de Dschang à l’arrondissement de Santchou, sur l’appartenance du village Nteingue revient de Dschang.

La mission conduite par le Conseiller Technique Bekono Mama Claude a tenu en  matinée de ce jeudi 25 août, en la salle des réunions de la Préfecture de Dschang, une réunion avec les parties concernées. Autour de la table, les sous-préfets de Dschang et Santchou, les chefs supérieurs Foréké-Dschang, Sanzo et Fombap, les maires de Dschang et Santchou, les responsables des forces du maintien de l’ordre, des élites et notabilités des groupements Foréké-Dschang et Sanzo.

Selon des indiscrétions de quelques participants, la commission a audité les principaux acteurs et procédé  à l’examen des différentes archives liées à la question. Des cartes ont été présentées et des discussions engagées dans  le but de réunir des éléments de compréhension et en vue du  dénouement définitif  de la crise.

Au sortir de cette séance de travail, les participants sont descendus sur le terrain. Et, sous une pluie battante, les parties ont été invitées à présenter leur limite territoriale. Le Chef supérieur Fombap a ainsi indiqué sa limite avec Foréké-Dschang. Foréké-Dschang a fait autant. Et la commune de Santchou de même. Après cette phase, la commission a procédé par la toponymie de certains cours d’eau. Chaque groupement devait donner le nom de ces cours d’eau. Ainsi l’on est parti de Mboô (Santchou)-Mbouon (Foréké-Dschang), à Mezeng (Foréké-Dschang) – Oyen (Sanzo), en passant par  Yem (Sanzo)-Zenbah (Foréké-Dschang).

Quoi qu’il en soit, la commission Bekono Mama a déclaré avoir réuni des informations nécessaires pour pouvoir examiner et trancher ce conflit en toute équité. Elle se trouvait alors au niveau de Mezeng (Foréké-Dschang)- Oyen (Santchou), c’est-à-dire ce pont en amont du tournant où la route s’était affaissée, provoquant la construction d’un mur grillagé. Sanzo pense qu’il s’agit de la limite entre les deux arrondissements ; tandis que le chef supérieur Foréké-Dschang dit qu’il s’agit de son territoire qui couvre le village Nteingue.

Selon des sources concordantes, le conflit  de compétence territoriale qui oppose les arrondissements de Santchou et Dschang aurait pour source l’installation de quelques ressortissants de la tribu Mbo  à Nteingue.  C’est à partir de ce moment que la tribu Mbo commence à dire qu’elle s’étend jusqu’à Nteingue qui, dit-elle, est un de ses villages.  Le village Nteingue se trouve à 700 m d’altitude, au pied de la Falaise de Dschang.

Dans tous les cas, l’on apprend que c’est la commune de Dschang qui intervient sur le territoire de Nteingue. Aussi bien pour la collecte des taxes sur le marché que les subventions l’école publique, au centre de santé.

Momokana Augustin Roger

Sinotables  est un journal participatif ! Envie de contribuer? Envoyez votre témoignage à la rédaction de Sinotables via collaboration@sinotables.com, ou info@sinotables.com