Cameroun : Mon top 6 des probables futurs Présidents en 2018!

Publié le 01 Jan 2018 par Augustin Roger MOMOKANA

Spread the love

Le changement est en cours Au Cameroun. Si tous les sondages et mon expérience de journaliste politique prouvent que PERSONNE ne peut gagner une élection face à l’actuel président Paul Biya, Je vous livre mon top 6 des personnalités politiques ou de la Société Civile, capables de créer un consensus politique pour la Renaissance. Il s’agit de Mon analyse subjective de Journaliste ayant travaillé au sommet avec des medias internationaux (VOA et Radio Vatican) et nationaux (fondateur des émissions Entretien Avec sur STV). J’ai rencontré, discute et interviewe certains. Et “perçu ” d’autres en analysant leurs actions et histoire. Ce genre d’exercice doit se poursuivre afin d’ouvrir les esprits au changement. Parce que Paul Biya n’est pas éternel. Et son heure a sonné. Bonne lecture. Soyez sages sinon, BLOQUEMENT DES CONS!

 

6- Calixthe Beyala: Ecrivain de talent, Présidente du Mouvement des Africains de France et panafricaniste convaincue, sa liberté de ton et sa vision peuvent créer la rupture. Sa proximité avec Paul Biya qu’elle a toujours soigneusement ménage et exonéré de toute critique est un authentique atout pouvant lui garantir un adoubement. Elle, cette féministe née a New Bell a Douala, qui n’en reste pas moins originaire de la Lekié, un département que Paul Biya a visité plus que toutes les Régions et dont on dit qu’il a sauvé son pouvoir en 1992. Calixte Beyala peut offrir le ciel au Cameroun. Seul hic, plusieurs jeunes ont reproché à CB sa critique sélective envers certaines dictatures. Qu’importe, elle est chantre de la mort Du FCFA et de la Françafrique. Franchement si un président africain pouvait garantir ce minimum, le reste laisserait le peuple à 37.

 

5- Célestin Bedzigui : Brillantissime intellectuel alliant à la fois expérience politique et technocratie managériale, Célestin Bedzigui est un poids lourd. Un expert des questions économiques. Comme peu en circulation. Il est le 1er Vice-président de l’Undp ex 3e Force politique. Sa résidence à Wall Street et ses activités de consultating économique international en font un candidat sérieux à la présidence de la République. Originaire lui aussi de la Lekié, il serait plus descendant d’André Marie Mbida que sa “Sœur ” Calixte. Et jouit d’une Image propre dans les medias qui lui dédient la Une à la moindre occasion.

 

4- Alamine Ousmane Mey : l’actuel ministre des finances de Paul Biya est un prince Peul, son principal atout qui est également sa faiblesse. Les manifestations anglophones briseront le fameux Axe Nord-Sud. Et il sera difficile pour un musulman du nord de succéder à Paul Biya. Ingénieur mécanicien, son adoubement par la Finance Internationale en a fait un curieux phénomène. Parachuté à la direction générale de Afriland First Bank au Cameroun, avec la même curiosité, il a été nommé ministre des finances à la surprise générale. Preuve s’il en est qu’il jouit des soutiens insoupçonnables dans l’ombre. Soutiens indispensables dans ses réseaux, mais nuisibles pour son Image politique. Face à une opinion publique, la jeunesse africaine, qui se méfie trop des cadres perçus comme les produits des banques et de Wall Street. Deux preuves que ses réseaux ont le bras long, son mentor Paul Fokam Kemogne patron de Afriland First Bank et de VoxAfrica (Chaine de télé conçue comme la banque pour la prise du pouvoir par les leaders de la nebuleuse G11), a été cité comme un des soutiens de ceux qui, avec Guillaume Soro, tentèrent de perturber la transition démocratique au Burkina Faso. Enfin, son prix de meilleur ministre des finances africain 2016 lui a joué de sales tours. Parce que perçu plus comme un coup marketing de ses réseaux, qu’une récompense méritée de ses qualités managériales pourtant indiscutables mais peu perceptibles aux finances.

 

3- Maurice Kamto: si j’avais publié cette analyse l’année dernière, Maurice Kamto aurait eu la faveur des pronostics. S’il a été le Leader politique le plus constant sur le terrain, avec des idées nouvelles et dans les médias, certaines “affaires” tels que le marché public gagné par son cabinet alors qu’il était en poste au ministère de la justice, ont terni sa réputation. De même la grande hémorragie dans son Parti le MRC, a dévoilé des failles démocratiques à l’intérieur. Mais attention Maurice Kamto est perçu comme un Héros national dont les compétences juridiques saluées dans le monde entier, ont permis au pays de gagner le procès international pour la conservation de Bakassi. Le respect que les camerounais lui vouent, est une gifle a ceux qui ont longtemps dit qu’un Bamiléké ne dirigerait jamais le Cameroun. La France en tête. Si ses compétences lui garantissent un carnet d’adresse, il a commis la plus grosse erreur politique de sa jeune carrière, en associant publiquement son image à certains personnages clé victimes de l’opération de lutte contre la prévarication des biens publics dite “Epervier”. Parmi ces personnalités, il a assume son amitié avec Jean Marie Atangana Mebara. Or, pour oublier Paul Biya, les camerounais exigent la RUPTURE. Compris PROF.KAMTO?

 

2- Lado Ludovic SJ : C’est un des maitres à penser de la nouvelle Société civile actuelle. Quoi de plus normal quand un Prêtre, intellectuel, Jésuite, décide de mettre son savoir et son intégrité au Service de sa Nation. Meme le puissant Archevêque métropolitain de Yaoundé à l’époque, Victor Tonye Bakot ne put rien contre sa détermination à professer l’Evangile de l’éthique dans le management public à partir des œuvres de l’Eglise, telle que l’université Catholique d’Afrique où il eut le courage de dénoncer le tribalisme pour prôner le mérite. Depuis il est le phare de tous les citoyens de bonne volonté. Discret mais incisif, il s’est exilé en Côte d’Ivoire et son aura n’a rien perdu. Comme le prof Kamto il est la preuve que la jeunesse camerounaise qui l’adule, ne réfléchit pas par l’ethnie. Puisqu’il est Bamiléké. Il planifie actuellement le plus Grand Forum des ressources humaines et intellectuelles camerounaises nommées Diaspora provenant du monde entier. Et au Vu des adhésions, ces assises feront date.

 

1 – Christopher Fomunyoh : il est depuis Mon préféré. Ladies And Gentlemen, this May be our President! Avant les émeutes de Bamenda et de Buea, je soutenais déjà que le temps était enfin arrivé pour qu’un citoyen Anglophone dirige le Cameroun. Cela peut apporter un nouveau vent d’espoir et d’optimisme. Et CF a l’étoffe. Directeur Afrique du NDI perçu par beaucoup comme le vrai instrument américain de la diplomatie et de la Gouvernance, il s’est donné la carrure par ses positions nettes, Sans ambiguïté et claires dans les différents processus électoraux auxquels il a été impliqué. Il a surtout EU le courage de ne Pas éviter le débat politique interne Dans son pays. Malgré sa casquette diplomatique. Homme intègre et d’une grande simplicité? Philanthrope avec de nombreuses œuvres sociales, il aime s’exprimer en français dans les media, un peu comme pour montrer aux Francophones ce que signifie le mot REUNIFICATION. Charismatique. Compétent. Jeune. Homme de terrain. Quel que soit le bout par lequel on mènerait la réflexion, Christopher Fomunyoh serait le Meilleur Profil actuellement pour remettre le Cameroun sur les rails. Parce que notre Pays a besoin de rupture.

Jean Claude Mbedé