Décentralisation : Plus de 3 milliards de francs perdus dans le reboisement.

Publié le 01 Jan 2018 par Augustin Roger MOMOKANA

Spread the love

Trois milliards 754 millions de francs CFA ont été débloqués par l’Etat du Cameroun entre 2006-2015 pour la régénération et le reboisement du territoire national. Mais le résultat n’est pas satisfaisant, relève le ministre Ngole Philip Ngwese des Forêts et de la faune.

Qu’est-ce qui ne va donc pas ?  L’argent dégagé par le gouvernement pour reboiser le pays ne produit pas un résultat satisfaisant. Le constat a été fait au cours d’un séminaire d’évaluation du triennat 2006-2015 organisé à Yaoundé du 14 au 15 janvier 2017 par le ministère des forêts et de la faune.

200 municipalités, 116 organisations non gouvernementales, associations et groupes d’initiatives communes, 25 chefferies traditionnelles ont bénéficié des subventions de l’Etat pour le reboisement, pourtant le constat est implacable : l’échec total.

La déforestation se poursuit, la dégradation des sols n’est pas stoppée. A cela l’atelier de Yaoundé a constaté que les fonds alloués étaient détournés, les techniques de reboisement n’étaient pas maitrisées par les bénéficiaires des crédits alloués, l’exploitation minière, le suivi approximatif des surfaces reboisées,  constituent les principales causes de cet échec.

Le séminaire de Yaoundé, qui réunissait les responsables des services centraux et déconcentrés du ministère des Forêts et de la faune a également servi de cadre d’élaboration de la Stratégie de performance du triennat 2016-2018.

Daniel Abebi (contribution)