Opinion : « La solution au problème anglophone et aux problèmes du Cameroun est le fédéralisme ».

Publié le 01 Jan 2018 par Augustin Roger MOMOKANA

Spread the love

Demander le Fédéralisme n’est pas une mauvaise chose en soi et ne signifie pas que l’on divise le Cameroun. La question c’est l’opportunité. Mais en fait d’opportunité, il s’agit de rendre concrète la volonté de construire l’émergence du Cameroun.

Le fédéralisme tel que vu par Maître Jean De Dieu Momo. Il est avocat et président du Paddec, un parti politique qui s’est démarqué à la présidentielle de 2013.

Le fédéralisme est l’unique solution de la crise actuelle. Mais certaines personnes qui n’ont pas fait le droit constitutionnel en première année université croient que le fédéralisme est synonyme de sécession. Cela est archi faux.

Le fédéralisme est la meilleure forme de gouvernement qui évite que toutes les richesses du Cameroun soient concentrées entre les mains du pouvoir central à Yaoundé afin que Paul Biya les laisse piller par ses ministres.

Avec le fédéralisme les richesses sont partagées avec chaque état fédéré qui les gère avec son peuple. Le fédéralisme permet le Développement harmonieux et équilibré de tout le Cameroun à la fois. Chaque état développant son état fédéré avec ses institutions locales comme la mairie blé fédéralisme rapproche le peuple du pouvoir et dépouille le pouvoir divin et centralise de Paul Biya d’une partie de ses attributions pour les partager aux états fédérés.

Le fédéralisme évite le pillage du Cameroun et lutte contre la prédation extérieure. Oui le fédéralisme est un remède contre la françafrique et les anglophones l’ont bien compris.

Nous voulons le fédéralisme qui n’est pas la séparation. C’est un seul Cameroun mais sous la forme fédéral. C’est un seul Cameroun avec un seul Président qui pourrait être une présidence tournante selon le nombre d’états fédérés. Je propose quatre Etats suivant les quatre zones culturelles du Cameroun.

Le fédéralisme n’est pas la sécession. Relisez vos cours de première année du droit

Maître Jean De Dieu MOMO

Avocat

Leader politique