Catastrophe naturelle du 4 août 2017 dans la Menoua : Les populations exigent une commission d’experts scientifiques.

Publié le 03 Jan 2018 par Augustin Roger MOMOKANA

Spread the love

 

Savez-vous pourquoi les survivants de la catastrophe naturelle du 4 août 2017 à Santchou continuent à craindre pour leurs vies ?

Les survivants de la catastrophe naturelle du 4 août 2017 à Santchou continuent à craindre pour leurs vies et ils ont envoyé des messages au président de la République afin qu’un certain nombre de mesures urgentes soient prises.

Sa majesté ATIOKENG Justin  le chef du village Bebong, un des nombreux villages sinistrés par la catastrophe souligne que les « routes et ponts sont effondrés », les « villages cloisonnés par des ravins béants », des « maisons et nos écoles détruites », des « champs emportés par les flots ».

« Les populations aimeraient savoir ce qui s’est réellement passé dans les montagnes pour que les glissements  de terrains se déclenchent à la même heure dans plusieurs régions de ce Département. Pourquoi une telle quantité d’eau alors qu’elle était insignifiante ? Y aura-t-il une commission d’experts pour élucider ce phénomène ?  Y a-t-il lieu de craindre une récidive ? Les populations espèrent  que leurs inquiétudes seront vite levées. »

« Monsieur  le Ministre, Distingués Membres de la Délégation du Comité Central, en même temps que nous bâtissons notre espoir sur vous pour que des scientifiques nous éclairent sur ce phénomène, nous comptons également sur vous pour nous aider à reconstruire nos villages et aller de l’avant, bien debout, avec le RDPC. »

Augustin Roger MOMOKANA