Cet homme a accompli un acte patriotique historique

Publié le 03 Jan 2018 par Augustin Roger MOMOKANA

Spread the love

C’est moi qui ai descendu le drapeau de l’Armée française pour faire monter celui de l’armée camerounaise.

Le soldat de 2ème classe Diffo Joseph, Classe 61, fait porte un pan de l’histoire de la décolonisation du Cameroun. Il se souvient du rôle précis que sa hiérarchie lui a confié ce jour-là, en présence des ministres des Forces armées française et camerounaise.

Le soldat Diffo Joseph a fait carrière militaire respectivement à Bangangté, Dschang, Bafoussam et Koutaba. Il raconte son meilleur souvenir dans l’armée qu’il a service avec bravoure et abnégation.

« On était à Bafoussam et on a affecté notre section à Koutaba. On nous a annoncé qu’on va descendre les couleurs françaises pour les remplacer par celles du Cameroun. On a lu mon nom et je me suis présenté. On m’a remis les couleurs de l’armée camerounaise. Nous sommes allés à la place de l’indépendance où nous avons trouvé un militaire français et un militaire camerounais ; les ministres des forces armées français et camerounais également étaient présents. J’ai descendu le drapeau français que j’ai remis aux mains du soldat français et hissé le drapeau camerounais en lieu et place. Dans la nuit nous avons fait embarquer l’armée française pour Douala et nous avons pris effectivement possession du camp de Koutaba. » 

Le soldat Diffo Joseph a fait carrière militaire respectivement à Bangangté, Dschang, Bafoussam et Koutaba. Il raconte son meilleur souvenir dans l’armée qu’il a servi avec bravoure et abnégation.

Ces souvenirs ont été recueillis le 1er  avril 2015 à Dschang, à l’occasion de l’installation du Lieutenant-colonel commandant du 24è Bataillon d’infanterie motorisé.

Augustin Roger MOMOKANA