Commune de Dschang : Les abonnés satisfaits de la pré-collecte participative des déchets ménagers.

Publié le 04 Jan 2018 par Augustin Roger MOMOKANA

Spread the love

 

Les perspectives sont bonnes pour la pré-collecte participative des déchets ménagers dans la ville de Dschang. Une étude sur la satisfaction des abonnés vient de rendre son verdict.

L’atelier de restitution de l’Etude sur la satisfaction des adonnés, élargie aux désabonnés et aux non abonnés, de la pré-collecte participative des déchets dans la ville de Dschang a livré ses résultats.

90% des ménages abonnés sont très satisfaits de l’initiative et souhaitent qu’elle se poursuive, tandis que 91% des ménages sont d’accord avec le prix pratiqué (500 FCFA par mois et par ménage). 6% des 700 ménages abonnés se sont désabonnés. Ces derniers justifient leur choix par quatre raisons : les problèmes financiers, le déménagement, la proximité avec la poubelle, la faible quantité des déchets produits. Malgré le désabonnement, les ménages gardent une appréciation positive de l’initiative de la mairie de Dschang.

Initié par le CEPDEL (Centre pour l’environnement, le partenariat  et le développement local), un des deux associations retenues par la commune de Dschang, pour expérimenter la pré-collecte participative l’étude a été menée par Anotonia Scholz, Elias Huland (GLEN-GECO, Allemagne), Tiofack Nicolas (FASA, Université de Dschang), et Tsagué Koudjou Leonel(Institut supérieur du Sahel, Université de Maroua).

« La pré-collecte participative est une innovation au Cameroun, raison pour laquelle les résultats sont attendues au Cameroun et ailleurs», a indiqué le maire de la Commune de Dschang Sa Majesté Donfack Beaudelaire.

Outre l’évaluation de la satisfaction l’étude visait à trouver des stratégies pour l’extension du projet à d’autres quartier de la ville, à proposer un circuit idéal pour un rendement plus important et une économie de moyens, à proposer une amélioration des moyens de paiement du service par les ménages, à réaliser une cartographie géo-référencée de la pré-collecte participative dans le quartier Ngui qui est le champ de l’étude.

A l’issue de l’étude des recommandations ont été faites à la Commune de Dschang et au CEPDEL. Elles concernent les nouvelles zones à attaquer (Lycée technique de Dschang, et Collège Albert Camus), l’utilisation de la monnaie électronique pour faciliter le paiement du service par les ménages, encourager les ménages à opérer le tri-sélectif, élargir le nombre passage dans le ménage de 2 à 3, améliorer la qualité des routes pour une rendre accessible le maximum de ménages, impliquer les chefs de quartier dans le processus pour combattre les foyers non abonnés qui jettent leurs déchets dans les rigoles ou des  lotissements particuliers (cas de La Vallée), le renouvellement du matériel de pré-collecte, entre autres.

« Cette opération d’assainissement a fortement impacté sur les maladies diarrhéiques dans la ville de Dschang », a indiqué le Premier Adjoint au maire de Dschang Professeur Temgoua Emile se référant au Chef du District de Santé de Dschang.

La pré-collecte participative des déchets est sous la supervision de l’agence municipale de la gestion et de la valorisation des déchets (AMGED). Le CEPDEL quant à lui est une organisation de la société civile œuvrant dans divers domaines dont l’eau et assainissement, l’éducation à l’environnement, l’amélioration de la productivité agricole.

Augustin Roger MOMOKANA