Festival Gala des Causes Nobles : lorsqu’on lui demande de donner le coup d’envoi de la course de relai on croit qu’elle va enfin de libérer de son téléphone portable.

Publié le 04 Jan 2018 par Augustin Roger MOMOKANA

Spread the love

 

Au cours du festival Gala des Causes Nobles, la journaliste et blogueuse Carole Leuwé  ne se sépare pas de son téléphone portable.  Lorsqu’on lui demande de donner le coup d’envoi de la course de relai on croit avoir enfin trouvé l’astuce pour l’en détourner pour quelques instants.

Ce n’est méchant de le dire. Carole Leuwé a toujours la tête, quand elle ne fait pas grand-chose, sur son téléphone androïde.  Je me demande si elle peut passer une journée sans l’appareil.

Peu avant le démarrage de la course de relai, au Challenge Inter communautés, du festival Gala des Causes Nobles, elle a été invitée, par Kuete Michel le coordinateur du pôle d’activités,  à venir donner le coup d’envoi. Elle s’est faite accompagner par Wakeu Fogaing et son téléphone androïde.

C’est que Carole Leuwé au moment où elle donne le coup d’envoi retransmet également l’activité en direct. Des centaines de personnes connectées sur ses différentes pages ou fenêtres suivent le festival. Carole a non seulement animé l’atelier journalisme, mais elle a participé à diffuser le festival dans le monde entier. Jean  Jeuyim et bien d’autres étaient connecté.

La magie de l’internet, par rapport à la télévision, c’est que l’instantané est son dada. Et le bon reporter vous fait vivre l’événement  en direct, sans maquillage, contrairement à la télévision qui édulcore par le montage, l’habillage et bien d’autres artifices.

Augustin Roger MOMOKANA