Fokoué : le Sous-préfet ZODOUMA Camille en poste.

Publié le 04 Jan 2018 par Augustin Roger MOMOKANA

Spread the love

 

L’administrateur civil principal Zodouma Camille Désiré Félix, précédemment sous-préfet de Baham a effectivement pris la place de Atkhalaï Denis, muté à Lolodord, à la sous-préfecture de l’arrondissement de Fokoué.

Zodouma Camille Désiré Félix, né le 12 janvier 1965 à Moloundou, région de l’Est, après avoir obtenu la licence en droit privé francophone à l’université de Yaoundé II entre d’abord à l’Ecole nationale d’administration et de magistrature (ENAM) en 1999 et en ressort nanti du brevet de cette prestigieuse école qu’il rejoindra, en suite, 2009 à l’occasion d’un concours professionnel des Administrateurs civils.

Sur le terrain du commandement, Zodouma Camille Désiré Félix a accumulé une riche expérience qui lui permettra d’administrer sereinement l’arrondissement de Fokoué qu’il hérite de Akhtalaï Denis qui, en près de 7 ans, s’en va avec le sentiment d’avoir bien accompli sa mission : Adjoint d’arrondissement de Yokadouma (Boumba-et-Ngoko, région de l’Est), sous-préfet de Méri (Diamaré, région de l’Extrême-Nord), Sous-préfet de Mindif (Mayo-Kani, région de l’Extrême-Nord), sous-préfet de Baham (Haut-Plateaux, région de l’Ouest), avant d’être muté à Dschang.

Outre les missions traditionnelles de chef de circonscription administrative, Zodouma Camille Désiré Félix doit lutter énergiquement contre la culture, la consommation et le trafic du cannabis, et « encourager la nombreuse et dynamique élite de Fokoué à construire leur arrondissement » qui ne lui ressemble pas.

Bien plus, le sous-préfet Zodouma Camille Désiré Félix devra poursuivre les combats rangés contre la criminalité rampante, assainir la gestion des APEE (Associations des parents d’élèves et enseignants), lutter contre l’escroquerie foncière en toute justice, équité, pragmatisme ; et sous la cape d’un chef de famille. Ce sera le seul moyen d’éviter à ses administrés de lui coller un sobriquet. Un pari qu’a tenu son prédécesseur dont les collaborateurs et les populations saluent la probité et la rectitude morale.

Le district de Fokoué (1960) érigé arrondissement de Fokoué (4 novembre 1981) couvre la superficie de 162 km² pour une population de plus de 10 000 habitants distribués dans cinq chefferies supérieures (Fokoué, Fomopéa, Fontsa-Touala, Fotomena et Bamegwou) subdivisés en 28 sous-chefferies ou chefferies de 3e degré.

Augustin Roger MOMOKANA