Le droit d’auteur audiovisuel et photographique confié à CHEMIA Samuel CHOP.

Publié le 04 Jan 2018 par Augustin Roger MOMOKANA

Spread the love

 

« Aujourd’hui nous sommes applaudis, demain on risquera d’être vomi » : déclaration sage du 3ème Vice-Président de la SCAAP, Manga François Marie à l’issue de l’Assemblée générale extraordinaire du 23 septembre 2017.

Daouda Mouchangou est tombé ! Telle est la première leçon de l’assemblée générale ordinaire de la Société civile des Arts audiovisuels et photographiques (SCAAP). Après 13 ans passés à la tête du conseil d’administration de la SCAAP,  Daouda Mouchangou a été religieusement éconduit samedi dernier, aux termes d’une élection dite de consensus dirigée par Bassek Ba kobhio et Daniel Ndo.

Les 32 administrateurs (au lieu de 17 comme le prévoit les statuts de l’organisation) se sont retranchés dans une pièce de l’Hôtel Djeuga Palace, à Yaoundé, pour procéder à la désignation du Président et des trois vice-présidents.

Ça n’a pas du tout été facile. Et au terme de cette concertation, qui a indigné les membres de l’assemblée venus de tous les quatre coins du pays et à qui, nom de l’apaisement et du consensus,  des droits statutaires ont été arrachés  la SCAAP sera conduite par :

Président: CHEMIA Samuel CHOP (Réalisateur/ Producteur)

Premier Vice-Président : TJOMB MBANBA Clément (Photographe)

Deuxième Vice-président : Mme MBELLE ATANGANA Rosalie (Réalisateur)

Troisième Vice-président : MANGA François Marie (Réalisateur)

Lire notre article Cameroun : Ils décident de l’avenir du droit d’auteur de la Société civile des arts audiovisuels et photographies.

Augustin Roger MOMOKANA