Le métier de Journaliste est un exercice noble.

Publié le 04 Jan 2018 par Augustin Roger MOMOKANA

Spread the love

 

Être journaliste est une fierté, nombreux sont les parents qui rêvent de voir leur progéniture embrasser ce métier prestigieux, l’exemple des écoles comme l’ Esstic au Cameroun et des grandes écoles de communication où des milliers de jeunes postulent chaque année pour faire partie de cette élite qui contrôle l’information , et qui contrôle l’information, contrôle le Monde.

L’on peut aussi devenir journaliste , sans passer par ces grandes écoles, en fréquentant assidûment les plateaux de télévision, les studios de radio ou les salles de rédaction, pendant des années on peut se former sur le tas et devenir un grand reporter, un excellent journaliste ou tout simplement un homme de medias, certains ont fini par devenir de grands patrons de Presse à l’exemple du regretté Pius Njawe, qui a débuté comme vendeur à la criée pour enfin être plus de trente ans plus tard l’un des journalistes les plus puissants du Cameroun, et propriétaire du journal « Le Messager »

Aujourd’hui, une nouvelle vague de « communicateurs » salissent le métier, des soit disant journalistes ou autres animateurs et hommes de medias vivent de

* Chantage

* Gombo (vous lui donnez un Backchich, et il écrit favorablement dans sa feuille de chou)

* Intrigues, Injures, Calomnie, Sabotage , Mesquinerie , Fourberie , Escroquerie , Mensonges…

Ces médiocres hommes de médias braillent des énormités à longueur de Journée dans des chaînes de Radio, vomissent des insanités sur les plateaux de télévision, ecrivent des âneries dans les journaux.

Ces derniers années, nous sommes rentrés dans ce qu’on appelle les « Punchlines » en direct ou par téléphone, une « personnalité » politique, sportive ou artistique se livre à une espèce de combat où tous les coups sont permis : ces personnes peuvent s’insulter, raconter ou dévoiler la Vie intime ou les secrets de leurs camarades, le tout sous l’arbitrage suspect et vicieux des « communicateurs »

Si vous êtes un personnage public, faites attention à votre intimité qui pourrait se révéler au grand jour par un de vos proches ou un ancien ami, ou alors un (e) Ex.

Sur Facebook, il est possible de voir publié vos conversations en « In Box » tant pis si vous avez divulgué des photos ou des paroles intimes.

Le Sensationnel fait partie d’une certaine manière une stratégie pour vendre encore plus, faire le Buzz rapporte plus que des informations légères et fades.

Heureusement que dans cette cacophonie, quelques journalistes et autres hommes de médias sortent du lot et inspirent confiance de par la déontologie et l’éthique qu’ils appliquent.

D’une manière personnelle, c’est ceux-là que je laisse m’approcher, et c’est ceux-là que j’admire.

Certains petits malins ont essayés de m’emballer dans leur panier à crabes (ils lisent et ils se reconnaîtront) ils sont repartis très vite…

Christian Etongo