Menoua : si quelqu’un vous avait dit que c’est dans cet immeuble que siège la sous-préfecture de Santchou…

Publié le 04 Jan 2018 par Augustin Roger MOMOKANA

Spread the love

 

Que pensent les populations de Santchou du bâtiment abritant leur sous-préfecture ? Que pense le sous-préfet lui-même de cette infrastructure qui ne l’accueillerait que très rarement ?

« Lorsque j’ai découvert dans quel état de délabrement se trouve le bâtiment abritant la sous-préfecture de Santchou  je me suis posé la question de savoir s’il y a encore un sous-préfet dans cet arrondissement », a déclaré une personnalité rencontrée à Santchou lors de la tournée de prise de contact du préfet de la Menoua dans cet arrondissement.

Pour notre interlocuteur, « il s’agit d’une pure insulte à l’Etat. C’est une triste réalité que personne ne l’accepterait avant de l’avoir vue de ses propres yeux ».

Plus surprenant, l’on se rend compte que l’Etat a préféré doter le sous-préfet d’une nouvelle résidence. Une résidence qui, selon des sources concordantes, confortera la position du sous-préfet qui voudrait que les secrétaires lui apportent les documents à la maison.

« La hiérarchie est au courant de la situation et on attend ».

Les gens de Santchou si réputés pour revendiquer la prise en compte de leurs intérêts en tant que minorité aux côtés des Bamilékés sont jusqu’ici restés silencieux. Depuis que le professeur Nkam Maurice a des difficultés de santé, et que Ngoubene  François est à la retraite, les autres fils du coin semblent ne pas se préoccuper des « affaires de l’Etat ».

Augustin Roger MOMOKANA