Cameroun / Décentralisation : Fongo-Tongo, Douala 5e et Kyé-Ossi mariés pour le bien-être de leurs populations.

Publié le 05 Jan 2018 par Augustin Roger MOMOKANA

Spread the love

 

« La signature de ces deux conventions de jumelage permettra à nos collectivités de conjuguer les efforts, de mettre en commun les expériences ainsi que les moyens en vue de la réalisation des actions dont la finalité sera l’amélioration des conditions de vie de nos populations ».

Les communes de Douala 5e   et Fongo-Tongo d’une part, et celles de Fongo-Tongo et  Kyé-Ossi d’autre part, sont désormais unies par un protocole d’entente et de coopération. Les pactes ont été scellés à Fongo-Tongo, dans le département de la Menoua, à l’Ouest du Cameroun.

Deux protocoles d’entente et de coopération entre les communes de Douala 5e  et Fongo-Tongo d’une part, et entre  Kyé-Ossi et Fongo-Tongo  d’autre part  ont été signés jeudi 14 décembre 2017, à l’esplanade du Foyer communautaire de Fongo-Tongo, par les trois maires et en présence du Deuxième adjoint préfectoral de la Menoua, du sous-préfet de l’arrondissement de  Fongo-Tongo et de plusieurs conseillers municipaux.

Ce mariage permet aux trois collectivités territoriales décentralisées de mutualiser leurs efforts pour le bien-être de leurs populations. Il « permettra non seulement de légaliser et de promouvoir nos échanges  en vue d’un partage d’expériences et de richesses, mais aussi et surtout de demeurer solidaires et plus forts en quête de l’émergence de nos différentes communes ».

Le représentant du préfet de la Menoua a salué la qualité de la coopération entre ces différentes communes, les enjoignant  à faire d’elle  un exemple  réussie de partenariat pour des projets intégrateurs.

Rappelons que les trois communes, plus celles de Dschang  et Nkong-Zem, travaillent déjà ensemble dans le cadre du PIGeDEA qui est un programme de gestion durable de l’eau et d’assainissement financé par l’Union européenne à hauteur de 300 millions FCFA.

Selon le Maire Kenfack de la commune de Fongo-Tongo, grâce à ce mariage leurs communes vont mutualiser leurs efforts pour s’auto-développer, pour rechercher des partenaires financiers pour des projets pouvant impliquer leurs trois collectivités territoriales.

Douala 5e, tout comme Fongo-Tongo sont deux « communes en devenir,  avec des populations dynamiques, laborieuses, éprises de paix, animées par la forte volonté de vivre ensemble», a souligné  Sa Majesté Gustave Ebanda qui a, par ailleurs, souligné que le caractère touristique de sa consœur est un atout pour Douala 5e.  Il s’agit de faire, à travers cette convention, « l’une et l’autre profite du savoir-faire de l’autre ».

Pour M. Bikoro Eneme Didier  le maire de Kyé-Ossi, il  est claire que « le maire de Fongo-Tongo a énuméré, point par point ce que nous allons faire…Cependant vous savez que l’eau c’est la vie, et la lumière la source de la vie. Comme pour dire que dans le registre des priorité ça ne peut être que l’eau et la lumière ».

Augustin Roger MOMOKANA