Menoua/ Obsèques : tuée par un serpent qui l’a piquée à l’épaule.

Publié le 15 Jan 2018 par Augustin Roger MOMOKANA

Spread the love

 

Nkong-Ni- La cour du deuil, à Johny Baleng, chez Honorable Nguetsa Pascal, grouillait du monde samedi 13 janvier 2018, à l’occasion de la clôture des obsèques d’une épouse tuée par un serpent.

Une mort qui embarrasse aussi bien les familles concernées que le village tout entier. Une mort pour laquelle les gens se posent mille et une questions.

Madame Nguepi Marthe, née en 1951 à Bafou et fils du chef du village Zifeng, a été mortellement piquée par un serpent dans son lit le 26 octobre 2017.

Face aux circonstances de cette mort que beaucoup qualifient d’ « absurde », le collège de pasteurs venus réconforter la famille éplorée a prôné la confiance en Dieu car, il est le « seul maître de notre vie dont il peut en disposer comme bon lui semble. »

Jean Roger Nguepi, le fils ainé de la défunte a, malgré la douleur de la séparation brutale, affirmé : « aucun être humain ne peut ôter la vie à un autre » si le Seigneur n’a accepté.

La famille pleure une mère responsable, courageuse, battante, attentive et compréhensive. Elle a été arrachée à l’affection des siens non pas par l’asthme qui la secouait depuis des années, mais curieusement par un serpent sorti de « je ne sais où » pour la piquer au niveau de l’épaule alors qu’elle venait de se coucher dans son lit après une journée bien remplie.

Augustin Roger MOMOKANA