Coopération décentralisée : Nantes et Dschang rajeunissent leur union à travers un nouvel accord cadre 2018-2020.

Publié le 03 Avr 2018 par Augustin Roger MOMOKANA

Spread the love

 

En marge du 2e  séminaire international sur le compostage, à Dschang du 28 au 30 mars 2018, la ville de Nantes et la Commune de Dschang ont paraphé, vendredi 30 mars, un nouvel accord-cadre de coopération pour la période 2018-2020.

La ville de Nantes et la Commune de Dschang ont mis à profit leurs retrouvailles à Dschang, dans le cadre du 2e Séminaire internationale sur le compostage, pour renforcer,  approfondir,  et développer les relations de coopération et d’échanges entre leurs deux municipalités.

Cinq axes sont concernés par le nouvel accord-cadre de coopération : la coopération institutionnelle, le développement touristique de la ville de Dschang, l’aménagement et l’animation des abords du lac municipal à des fins culturels et sportives, la démocratie locale, le soutien au musée des civilisations camerounaises,  le soutien au développement économique et solidaire  de Nantes et Dschang, les échanges jeunes.

Pour mener à bien cette nouvelle dynamique, Nantes et Dschang ont décidé de la mise en place d’un comité de pilotage composé respectivement du Service solidarité et coopération internationale, de la Cellule de coopération, des partenariats, de la communication. Ce comité de pilotage présidé par les deux maires aura pour mission la programmation, le suivi et l’évaluation des projets.

Nantes et Dschang  sont ensemble depuis 1998, à travers un pacte de jumelage ayant pour thème « le projet de développement culturel et touristique du lac municipal de Dschang ». Un projet qui a donné naissance à l’Office de tourisme de Dschang, à la Base nautique, au Musée des Civilisations et au réaménagement du Pont de plaisir.

Augustin Roger MOMOKANA