Sports/ 21èmes Jeux du Commonwealth : 08 athlètes camerounais ont déjà pris la poudre d’escampette.

Publié le 12 Avr 2018 par Augustin Roger MOMOKANA

Spread the love

 

Ces athlètes ont-ils fait le bon choix ? Cette question pourrait paraître ridicule. Mais avec un peu de recul elle vaut tout son pesant d’or. Tant il est vrai qu’il ne s’agit pas de premiers athlètes camerounais à se comporter de la sorte.

  • Fotsala Simplice (Boxeur)
  • Fokou Arsène (Boxeur)
  • Ndzie Tchoyi Christian (Boxeur)
  • Yombo Ulrich (Boxeur)
  • Ndiang Christelle (Boxeur)
  • Matam Matam Olivier Héraclès (Haltérophilie)
  • Minkoumba Petit David (Haltérophilie)
  • Fouodji Arcangeline Sonkbou (Haltérophilie)

« Le Cameroun est passé de trois à huit médailles d’or de la fugue aux jeux de Commonwealth Australie 2018 », s’exclame un confrère.

Surtout parce qu’au Cameroun les talents ne manquent pas, mais oui les structures et de bonnes politiques d’encadrement et du suivi des athlètes.

De nombreux jeunes ont fait leurs preuves au Cameroun et en Afrique. Mais pour progresser dans leur discipline, ils ont besoin de structures et d’encadrement adéquats. Leur fuite est mal perçue, pourtant  elle pourrait s’avérer payante pour eux et pour le Cameroun.

Dans ce qu’il est convenu de nommer fugue sportive, beaucoup tiennent le ministère des sports pour responsable. Il s’agit de comprendre comment aucune initiative crédible n’a jamais été prise, dans le sens de l’encadrement et de la réalisation des infrastructures adaptées aux différentes disciplines sportives dans un vivier aussi important d’athlètes.

Les uns et les autres ont beau crier, les 08 athlètes en fuite ne sont ni les premiers ni les derniers. Sauf que cette fois-ci le nombre donne du tournis.

Anita NDONGUE (Collaboration)