Menoua : Il voulait que le chasseur le conduise là où il a tué le serpent.

Publié le 24 Avr 2018 par Augustin Roger MOMOKANA

Spread the love

 

Dschang. Une banale histoire de serpent tué a failli dégénérer, engageant le chasseur, un « acheteur » et deux étudiants. Ça se au lieudit « Immeuble PMUC » où le chasseur est venu vendre son gibier aux « benskineurs ».

Un jeune homme qui, dit-il,  revenait de l’hôpital de district de santé de Dschang, où il a un malade, a tué un cobra qui traversait la route, au niveau de l’école anglophone.

« Je l’ai d’abord assommé de  cailloux, avant de me faire secourir par un passant qui s’est chargé volontiers de trouver le bâton à l’aide duquel j’ai fini le serpent », a confié à notre journal le jeune homme rencontré au carrefour de la Maison du parti.

Sauf qu’un individu qui l’a appelé pour voir, lui a proposé ensuite d’acheter le cobra a voulu. Et  contre toute attente, il cherchait à contraindre le  vendeur à le conduire à l’endroit  exacte où il a tué le serpent. Heureusement pour ce chasseur, deux étudiants qui passaient par là se sont interposés :

« Si vous voulez acheter son serpent, faites-le ici ! Pour quoi est-ce qu’il doit aller vous montrer où il l’a tué ? Vous ne pouvez pas le forcer ! ».

Face à cette opposition, l’acheteur qui proposait 500 FCFA, prétextant que les coups de bâton pourraient avoir éclaté la bile du reptile, a doublé son offre pour s’approprier le  gibier.

« Ne prends pas ! 1000 francs c’est petit, » laissaient entendre quelques badauds dans la foule. Un appel que le chasseur n’a pas pris en compte, car l’opération d’échange du serpent et du billet de 1000 FCFA s’est produite tel un éclair.

Aussitôt fait il a fondu dans la nature, tandis que certaines badauds cherchaient encore à comprendre comme un jeune homme de moins de 20 ans a pu tuer un si gros serpent.

Augustin Roger MOMOKANA