ALERTE : Une gifle de plus sur le cœur. Par Eric KOUAMOU

Publié le 02 Mai 2018 par Augustin Roger MOMOKANA

Spread the love

 

Ils menacent de salir mon image. Ils planifient ma destruction sur les réseaux sociaux. Déjà une quinzaine de messages reçus et soigneusement documentés.

Ce énième, le seizième reçu annonce une campagne contre ma personne. Ils me colleront des étiquettes compliquées. Ils inventeront et publieront de faux contenus contre ma personne. Ils l’ont clairement annoncé. Manifestement une mode au Cameroun.

Cette campagne s’est amplifiée depuis mon engagement à rompre le silence face à la détresse des enfants violés à mort par des pédophiles. Face aux visages larmoyants des parents meurtris, impuissants sur les profondes blessures du viol de l’intimité de leurs progénitures.

Gravement, ils ont arraché violemment et sauvagement une portion de bonheur à ces enfants. Seuls les parents comprennent la profondeur de ces mots. Le poids de ces maux.

Aucun regret d’avoir rompu le silence en y consacrant toute une émission. Aucun regret d’avoir partagé le douloureux quotidien des victimes. Aucun regret d’avoir restitué aux yeux du monde les derniers moments de quatre enfants violés à mort par des hommes sans scrupule.

Depuis, ce moment, mon téléphone crépite. Des messages de menaces et d’injures. Des promesses de nuire à mon image et le dernier en date, l’annonce de la destruction de ma réputation.

Initialement, nous étions journaliste. Vint l’humaniste à force de traîner dans notre sac de voyage quotidien des tonnes de souffrances de nos semblables. Des souffrances lourdes à porter sur nos seules épaules. Parfois nous sommes parvenus grâce à la volonté divine à restituer ces sourires prématurément volés par la misère sociale.

Ils se comptent aujourd’hui par milliers, ces hommes, femmes et enfants, qui, grâce à cette chaîne de solidarité bâtie dans Regard social ont ressuscité leur bonheur de vivre. Leurs proches, leurs familles, leurs bienfaiteurs avec leurs contributions parfois anonymes.

Elles, ces personnes se lèveront comme l’armée du petit David. Elles vous infligeront la défaite de Goliad lorsque vous mettrez à exécution ces plans machiavéliques en gestation, déjà connus.

Ce gifles ne nous parviendront pas. Mais attention, vous ayant déjà démasqués dans le cadre de mon enquête en cours de finalisation, vous : violeurs d’enfants, voleurs de la virginité des êtres naïfs, je vous exposerai sans aucune pitié, sans aucun regret. Je ne recule pas !!

A suivre !!

Éric Fernand KOUAMOU