« Ayons le triomphe modeste. Le temps du travail a commencé » : Ghislain Nkenlifack le nouveau président de l’aigle royal de la Menoua.

Publié le 08 Mai 2018 par Augustin Roger MOMOKANA

Spread the love

 

Monsieur Ghislain Nkenlifack, un entrepreneur bien connu des amateurs de football dans le département de la Menoua est depuis dimanche le président général de l’Aigle royal de la Menoua.

« Nous avons tenu un conseil d’administration comme des personnes responsables. Où nous avons décelé les manquements qui faisaient en sorte que l’oiseau ne vole pas haut. Et on s’est dit, comme une famille, nous allons tout faire pour y apporter du sang neuf, pour que ce passage soit rapidement oublié », a indiqué le nouveau président au sortir du conseil.

Ghislain Nkenlifack remplace à la présidence générale de l’Aigle royal de la Menoua Samuel Dongmo désavoué par les administrateurs réunis en session extraordinaire samedi 05 mai 2018, à Téclaire Hôtel Palace. Reste à l’Assemblée générale  d’entériner ce choix.

Le conseil d’administration extraordinaire de l’Aigle royal de la Menoua convoqué par Samuel Dongmo a finalement permis à son éternel adversaire de le pousser dehors, avec le soutien des administrateurs.

Tout militait en sa défaveur.  Tout était contre la tête de Dongmo tombe : la performance de l’équipe sur le terrain, la situation financière du club, la crise dans le staff administratif de l’équipe, etc.

Il en était bien conscient ;  dans son discours d’ouverture, en présence de Monsieur le préfet de la Menoua, du sous-préfet de Dschang, il a laissé aux administrateurs le sentiment de quelque qui souhaitait partir.

Pour sa part et malgré les bouleversements intervenus à la tête de l’équipe dirigeante, le préfet e la Menoua attend beaucoup du staff technique.

« Je compte beaucoup sur l’équipe technique. Les assurances qu’ils m’ont données me donnent l’espoir », a-t-il confié, lundi,  à notre journal. Mais les  dirigeants ne devraient pas surfer sur des querelles de leadership. Ils sont dans le football et ils n’ont pas eu le discernement pour constater que le football est un jeu d’équipe où chaque pièce est importante et son jeu complémentaire à celui des autres pour donner la victoire.

L’avènement de Ghislain Nkenlifack à la tête de l’Aigle était attendu. Et les supporters croient toujours en leur équipe malgré le dernier rang qu’il occupe à l’issue de la phase aller de la MTN Elite One (bon dernier de la classe avec un maigre 10 points). Ils n’ont pas hésité à le faire savoir immédiatement après que la nouvelle leur soit parvenue :

« Nous n’avons pas veillé pour rien. Nous repartons satisfaits de la résolution prise par le conseil d’administration de remplacer Dongmo par le prince  Nkenlifack. Ça va ! Maintenant il faut que le nouveau président nous sortent les moyens dont il a toujours parlé pour sauver l’Aigle de la relégation ».

Effectivement, le nouveau président a conscience de la lourde mission qui l’attend. Il s’agit, dit-il, non seulement de tout faire pour maintenir l’équipe en Elite One, mais également de redonner confiance à tous les fils de la Menoua, à cours thème. Et à long termes, faire de l’aigle royal de la Menoua une équipe professionnelle avec ses propres infrastructures. Mais il a davantage lancé un appel pour l’union sacrée de tous les fils du département derrière leur équipe chérie.

Augustin Roger MOMOKANA