Coopération décentralisée : Abdellah El Maintaguy encourage le partenariat entre Agadir et Dschang.

Publié le 22 Mai 2018 par Augustin Roger MOMOKANA

Spread the love

 

Le récent séjour à Dschang de l’association Les Francas a permis à notre journal d’apprendre que de nouvelles opportunités se dessinent qui pourraient, à thermes, renforcer l’axe Nantes-Dschang avec l’entrée en scène  de la municipalité d’Agadir.

Michel Bureau le délégué national des Francas chargée de la région des Pays de la Loire avait comme membre de sa délégation Monsieur Abdellah El Maintaguy, un conseiller de la municipalité d’Agadir au Maroc, par ailleurs président du Forum pour le développement et la coopération Sud-Sud /Sud-Nord (Maroc).

« Aujourd’hui la ville d’Agadir est pilote sur le Royaume, c’est-à-dire que nous sommes très avancés par rapport à d’autres villes, y compris Casablanca et Rabah. C’est très important pour les jeunes et les autorités de Dschang de venir voir notre expérience, et d’engager des contacts avec des jeunes Gadiri et la ville d’Agadir pour voir quelles sont les possibilités d’échanges. Je ne dis pas que nous avons un savoir-faire supérieur à celui des Camerounais, mais que nous avons besoin d’autres savoirs. »

Au cours des différents échanges avec les autorités, il est ressorti qu’Agadir souhaite nouer deux relations directes avec Dschang : au niveau municipal et au niveau universitaire.

« …on a exprimé notre volonté de travailler avec le Cameroun, plus précisément la ville de Dschang ; sur plusieurs plans : la formation, les échanges entre jeunes, et surtout d’établir une relation ville-ville, c’est-à-dire entre la ville d’Agadir et la ville de Dschang. »

Au niveau municipal, la première expérience que cet ami marocain souhaite partager avec Dschang c’est la Maison de quartier. Il s’agit d’une institution d’animation sociale, de promotion de la démocratie participative, d’expression de la citoyenneté responsable.

Au niveau universitaire, l’Université d’Agadir souhaite nouer un partenariat avec l’Université de Dschang. Avant de quitter  son pays, Abdellah El Maintaguy avait été chargé par le Recteur de l’Université d’Agadir de rencontrer, si possible, un haut responsable de l’Université de Dschang afin de nouer un premier contact.

« On n’a pas pu rencontrer les responsables de l’Université de Dschang. Pourtant avant mon départ le président de l’Université d’Agadir m’a confirmé la possibilité d’établir aussi des relations avec l’Université de Dschang.»

Abdallah El Maintaguy et Sa Majesté Donfack Beaudelaire, le Maire de Dschang, ont convenu de la visite prochaine d’une délégation de Dschang à Agadir. Il s’agit d’une mission qui aura pour objet, entre autres, de vivre les expériences de notre nouvel ami dans les domaines : maison de quartier, tourisme, animation socioéducative.

« Agadir est la deuxième ville touristique du Royaume, après Marrakech. J’ai rencontré avant mon départ la directrice du Conseil régional du tourisme d’Agadir  et elle est prête aussi à apporter son soutien à l’Office de tourisme de Dschang. »

Disons-le, si le partenariat envisagé est mis en œuvre, l’axe Nantes-Dschang s’en tirerait renforcé entendu que Nantes, Agadir et Dschang formeraient un trio de choc. Ce serait un bel exemple de partenariat Sud- Nord-Sud.

Augustin Roger MOMOKANA