Elecam : Erik Essousse remplace Abdoulaye Babale à la direction générale.

Publié le 29 Mai 2018 par Augustin Roger MOMOKANA

Spread the love

 

Dschang, 29 mai (Sinotables.com) – Un décret présidentiel rendu public lundi 28 mai  nomme un nouveau directeur général à Elecam. Ainsi Erik Essousse remplace Abdoulaye Babale.

Erik Essousse, jusque-là directeur général adjoint de Elections Cameroon a pris le fauteuil d’Abdoulaye Babale. Ce dernier est déposé pour « faute lourde », « gestion opaque », « démotivation du personnel », entre autres et selon le Conseil électoral réuni vendredi dernier.

La chute d’Abdoulaye Babale survient trois ans seulement après sa nomination en juillet 2015. Il a à son actif comme élection organisées, les sénatoriales du 25 mars dernier.

Le poste de directeur adjoint renvient désormais à Abdoul Karimou. Il est, selon certains, un spécialiste des questions électorales.

Aussitôt nommés, les nouveau Directeur général et le directeur général adjoint ont été installés dans leurs nouvelles fonctions par Enow Abraham Egbe le président du Conseil électoral, en l’absence du directeur général sortant.

Augustin Roger MOMOKANA

 

Document : Le communiqué du Conseil Electoral

Le conseil Electoral d’Elections Cameroon, réuni ce jour, 25 mai 2018 en session extraordinaire,

Après exploitation minutieuse des rapports de ses Membres établis à l’issue des missions dans les démembrements territoriaux et au sein de la diaspora ;

Rapports faisant état d’une situation très peu satisfaisante d’ELECAM au regard du climat délétère marqué par la démotivation généralisée des personnels à la veilles des échéances électorales imminentes,

Compte tenu des absences répétées du Directeur Général des Elections aux réunions et sessions statutaires du Conseil Electoral visant l’harmonisation en vue d’une meilleure organisation des élections à venir ainsi que l’efficacité de l’institution,

Compte tenu de la gestion opaque et calomnieuse des ressources humaines, matérielle et financières d’ELECAM par le Directeur Général des Elections,

Compte tenu de l’impact de tous ces faits sur l’image de marque, la crédibilité et le rayonnement d’ELECAM,

Les Membres du conseil Electoral ont admis à l’unanimité que tous les fais ci-dessus relevés et reprochés au Directeur Général des Elections sont constitutifs de fautes lourdes, conformément aux dispositions de l’article 25 alinéa 2 du Code Electoral.

En conséquence, le Conseil Electoral a pris une résolution constatant la faute lourde de Monsieur Abdoulaye Babale, Directeur Général de Elections

Enow Abraham Egbe, Président du Conseil Electoral

Crédit photo : facebook.com/ELECAMPage/