Santé/ Lait Maternel : ce qu’une mère gagne en allaitant son bébé pendant 6 mois au moins.

Publié le 06 Août 2018 par Augustin Roger MOMOKANA

Spread the love

 

La semaine de l’allaitement maternel démarrée le 1er  s’achève mardi 7 août.  Cette année le thème retenu est « l’Allaitement : la base de la vie ».

Pour les nutritionnistes, l’allaitement d’un bébé  au lait maternel doit s’étendre de sa naissance à six mois au moins. Cette règle est de plus en plus brisée, à causes des contraintes liées au contexte.

Les nouvelles mamans, sous le prétexte du travail ou du maintien de leur ligne, abandonné la bonne vieille méthode de l’allaitement maternelle, au profit du biberon.

Cette pratique est dangereux aussi bien pour la mère que pour le bébé car, selon  le Professeur Modestine Kana Sop, nutritionniste  et enseignante à l’Université de Douala, « avant 6 mois, le système digestif du bébé n’est pas mature pour digérer les aliments qu’on lui donne ».

Le nutritionniste pousse plus loin. Les aliments que l’on donne au bébé « contiennent des substances antinutritionnelles qui empêchent ou inhibent l’absorption de bons nutriments du lait maternel ».

Chez la maman, l’allaitement au sein est un moyen suffisamment efficace contre le cancer du sein, les grossesses précoces. Par ailleurs, il évite au bébé la diarrhée et plusieurs maladies.

« Si la maman travaille, elle peut exprimer son lait dans des récipients stérilisés par ébullition, et ça peut se garder pendant 12h et plus, à température ambiante, c’est à dire à la température de la maison », conseille le professeur Modestine Kana Sop.

Augustin Roger MOMOKANA