Musique : le jeune artiste tchadien Jethsonat donne rendez-vous au public de Dschang le 7 novembre.

Publié le 17 Oct 2018 par Augustin Roger MOMOKANA

Spread the love

 

Le jeune artiste tchadien Jethsonat  a rendez-vous au public de Dschang le 7 novembre, à 19H, à l’Alliance Franco-camerounaise de Dschang. Il sera soutenu, à l’occasion, par quelques artistes connus du hip pop dont BBop Bohyka et les Sn9per Crew (champion des Jeux de la Francophonie 2017 à Abidjan), Tony HP et Junior BOOGY.

A 23 ans, Jethsonat voit déjà la planète terre dans sa coupe. Ce n’est sans doute pas un rêve pieux. L’artiste a du talent. Et, contrairement aux jeunes que l’on rencontre ici et là, il ménage sa monture pour aller loin : manager, producteur, communicateur, etc.

L’équipe de Jethsonat  est composée de Tchadiens  et de Camerounais. Et comme Camerounais l’artiste a choisi Séverin Mboueng, le propriétaire  du label Bantou Jeun’Art  qui assure le management et la communication au Cameroun. Au Tchad, l’artiste  est sous contrat avec Issem Prod qui assure outre la production, la communication locale.

Jethsonat  est dans la musique depuis 2006. Parce que d’abord accroché par des ainés rappeurs qu’il accompagne partout, et ensuite grâce à son établissement scolaire qui a inscrit dans sa politique un espace de détection de jeunes talents baptisé « Journées détente ».

Le jeune artiste a déjà neuf titres à son actif : « Haya Haya », « Gombele », « Papa », « Super Woman », « Power », « Africa », « Ni hao ma », et « So so brice »  sont des véhicules de messages forts.  D’ailleurs Jethsonat  se revendique, à juste titre, comme un artiste engagé. Il dénonce le sang versé, les injustices, la corruption, l’égoïsme, etc.

« Je ne fais pas la musique pour montrer seulement l’image du Tchad. Je la pratique pour montrer l’image de l’Afrique. Parce que les thèmes que j’aborde dans mes chansons concernent le Tchad, le Cameroun, le Burkina, la Cote d’Ivoire, l’Algérie, etc. Je rappe en verlans de chez moi, mais je le fais aussi un peu en français, en anglais et en chinois », relève Jethsonat qui a donné une conférence de presse mardi 16 octobre en la Délégation départementale des Arts et de la Culture.

Cet artiste dont les compositions dégagent des accents du groupe Yelen, pendant son séjour à Dschang est inscrit en Master I Géomatique à l’Université de Dschang. Il  va lancer, avec son manager Bantou Jeun’Art, un festival baptisé Jethsonat HIP POP. Il s’agit d’une plateforme qui réunira « tous les 45 jours des artistes de tous bords pour un échange culturel ». Ce concept sera mis en marche le 7 novembre prochain.

A l’occasion de cette conférence de presse, Mbongue Désiré le Délégué départemental des Arts et de la Culture a salué cette présence de l’artiste tchadien et exprimé la sympathie du Ministre des Arts et de la Culture pour la jeunesse dynamique. C’est tout le sens qu’il donne à la Maison des Arts et de la culture (Délégation départementale des arts et de la culture lorsqu’elle accueille un événement artistique et culturelle. Et elle est de plus en plus sollicitée à cette fin).

Augustin Roger MOMOKANA

Rendez-vous : JETHSONAT HIP HOP FESTIVAL

Mercredi 7 novembre 2018 à 19H

Alliance franco-camerounaise de Dschang