Crise anglophone : Le palais royal de Fossong Ellelem incendié.

Publié le 18 Oct 2018 par Augustin Roger MOMOKANA

Spread the love

 

Selon des informations  officielles, le palais royal de la chefferie supérieure de Fossong Ellelem, dans la Commune de Fongo-Tongo, a été incendié  et pillé mardi.

Alors que le règlement du contentieux post électoral s’est ouvert et se poursuit en vue de vider les recours introduits par les candidats à l’élection présidentielle du 7 octobre, des sécessionnistes continuent de  sévir sur le terrain.

Selon des informations  officielles, le palais royal de la chefferie supérieure de Fossong Ellelem, dans la Commune de Fongo-Tongo, a été incendié  et pillé mardi.

Alors que le règlement du contentieux post électoral s’est ouvert et se poursuit en vue de vider les recours introduits par les candidats à l’élection présidentielle du 7 octobre, des sécessionnistes continuent de  sévir sur le terrain.

Des individus non identifiés, sans doute des sécessionnistes anglophones, ont mis à feu le palais royal Fossong Ellelem  qu’ils ont par ailleurs délesté de certains biens précieux. Le drame a été perpétré mardi soir.

Le groupement Fossong Ellelem est une chefferie supérieure de Deuxième degré du département de la Menoua. Elle partage des limites avec le département du Lebialem dans le sud-ouest en proie  depuis septembre 2016, à ce qu’il est convenu de désigner crise anglophone.

Selon Sa Majesté, les malfrats ont incendié l’un des appartements du palais, pillant un autre. Avant de fondre dans la nature.

L’information a été confirmée mercredi matin par le chef supérieur Fossong Ellelem. Sa Majesté Feulefack Fongang Christ Berquis prenait part à la réunion de sécurité présidée par le préfet du département de la Menoua, et à laquelle prenaient part les sous-préfets, les maires, les responsables des forces de sécurité et du maintien de l’ordre, les chefs supérieurs.

A titre de rappel, il y quelques semaines, ces sécessionnistes sont effectué une incursion dans le village, ont pris d’assaut le CES Bilingue dont ils ont neutralisé et battu presque à mort le directeur et les enseignants présents, emportant quelques biens dudit établissement scolaire et de l’argent pris à leurs victimes.

Tout porte à croire, et les Fossong Ellelem en sont convaincus, que les Mocbie ont planifié de conquérir la Menoua pour élargir leur territoire en quête d’indépendance. Si Fossong Ellelem et Fongo-Tongo (ils ont déjà attaqué Lotsah) tombaient, c’est une grande portion de la région de l’Ouest qui rentrerait sous le giron de l’Ambazonie.

Augustin Roger MOMOKANA

Crise anglophone : des Ambazoniens ont manqué d’assassiner le Directeur du CES Bilingue de Fossong Ellelem.