Menoua: la Croix Rouge Camerounaise au secours des déplacés de la Crise anglophone.

Publié le 10 Déc 2018 par Augustin Roger MOMOKANA

Spread the love

Le département de la Menoua est à la fois un foyer d’accueil des déplacés de la crise anglophone et une victime collatérale de cette crise qui a détruit des vies et anéanti chez certains tout espoir d’un lendemain meilleur.

Depuis lundi 10 décembre la Croix Rouge Camerounaise est dans le département de la Menoua pour venir au secours des déplacés externes et internes. Le ton a été donné à Dschang par madame Cécile Akame Mfoumou née Mendomo présidente de la Croix Rouge Camerounaise, en présence de madame Bitanga Bebga Marie Suzanne le 1er Adjoint préfectoral de la Menoua.

245 familles étaient concernées. Elles ont reçu chacune 02 couvertures, 01 matelas, 01 marmite de 5 litres, 02 moustiquaires, 01 jerricane, 04 morceaux de savon, et 01 seau.

L’on a appris que l’opération de ce jour ne concerne pas toutes les catégories de déplacés. Ainsi les 11 élèves de l’ENIEG et ceux inscrits dans les lycées et collèges ou à l’université devront attendre leur tour.

Le Sous-préfet de Wabane, département du Lebialem, lui aussi déplacé à Dschang et dont la famille n’avait pas été recensée est rentré bredouille, mais avec l’assurance qu’il sera pris en compte dans la prochaine opération.

Les bénéficiaires viennent des régions du Nord-Ouest et Sud-Ouest d’une part, et de certains groupements de la Menoua : Fongo-Ndeng, Fondonera, Fossong Ellelem, Fongo-Tongo d’autre part. Ce geste de la croix rouge arrive à point nommé car, « il va réduire nos souffrances. Si l’Etat pouvait regarder aussi le côté de l’alimentation » : Tanty Anna est mère de quatre enfants dont l’un inscrit à l’université de Dschang. C’est lui qui les héberge pour le moment.

Ce mardi la caravane s’arrêtera à Nkong-Ni et à Penka-Michel, avant de se rendre mercredi dans l’arrondissement de Santchou.

Selon les statistiques de la Croix Rouge locale, le département de la Menoua a enregistré à ce jour 4652 déplacés appartenant à 589 familles. Ce chiffre se répartit comme ci-après :
– 245 familles hébergent 2364 personnes dans la commune de Dschang ;
– 175 familles hébergent 1160 personnes dans la commune de Santchou ;
– 104 familles hébergent 690 personnes pour la commune de Fongo-Tongo ;
– 42 familles hébergent 216 personnes dans la commune de Nkong-Zem ;
– 23 familles hébergent 222 personnes dans la commune de Penka-Michel.

Augustin Roger MOMOKANA