Développement communautaire: qui est cet homme derrière la Micro centrale de Tchouadeng ?

Publié le 11 Déc 2018 par Augustin Roger MOMOKANA

Spread the love

L’une des grandes prouesses de la commune de Dschang, c’est la micro centrale hydroélectrique de Tchouadeng. Il s’agit d’une infrastructure qui permet aujourd’hui d’alimenter en énergie électrique plusieurs villages dans les communes de Dschang et Fongo-Tongo. Mais qui se cache derrière cette initiative?

Sakeng Jean Marie était invité à la 7e session du Conseil d’administration de l’AMEE (Agence municipale de l’Eau et de l’Energie). Nous lui avons demandé de partager l’histoire de la micro centrale de Tchouadeng avec nos lecteurs.

« Je suis Sakeng Jean Marie. Je suis originaire de Tchouadeng. J’ai fait l’électronique au lycée technique dans les années 80. En suite j’ai fini à l’ENSIAC (Ecole Nationale Supérieure des Industries Agroalimentaires du Cameroun ) comme ingénieur de maintenance. Quand j’ai su qu’à Bafoussam il y avait déjà un fabriquant de turbine, je me suis dit pour quoi ne pas essayer quelque chose à Tchouadeng. J’ai donc réalisé, en fonds propre, une mini centrale de 2kw. Puis, à partir de cela, j’ai expliqué au village que l’on peut faire quelque chose pour tout le village et les villages voisins. Il y avait la source « rivière noire ». J’ai commencé les études, et ensuite je me suis rapproché de l’ADEID. ADEID a approuvé le projet et voilà comment la micro centrale de Tchouadeng est née.

Aujourd’hui je suis très content de voir ce que cela a pris comme ampleur. Parce qu’il y avait certaines personnes qui disaient que ça ne peut pas marcher. Pour eux il fallait attendre l’électricité de la Sonel (AES Sonel, puis ENEO). Aujourd’hui on serait toujours à attendre que cette société publique arrive à Tchouadeng. Pourtant avec ce qui a été fait, la micro centrale continue son chemin, les populations ont leur énergies électrique, tant pour les ménages que pour les centres de santé et les écoles. »

La micro centrale de Tchouadeng a bénéficié de multiples financements qui ont permis son amélioration et la modernisation de ses équipements. Si bien qu’aujourd’hui elle figure parmi les plus grandes réalisations de la coopération décentralisée Nantes-Dschang.

Augustin Roger MOMOKANA