Prison centrale de Kondengui : Dr Christian Fouelefack est « serein et déterminé ».

Publié le 08 Mar 2019 par Augustin Roger MOMOKANA

Spread the love

« J’ai rendu visite à des compatriotes victimes d’injustices et d’abus multiples, et incarcérés à la prison Centrale de Kondengui à Yaoundé. »

Marcous Mandeki Mboumbang II, un cadre de l’AFP (Alliance des Forces Progressistes) s’est rendu à la prison centrale de Kondengui à Yaoundé, dans le cadre d’une visite de courtoisie à « à des compatriotes victimes d’injustices et d’abus multiples, et incarcérés » dans cette prison.

L’homme politique qui a publié un bref compte rendu de cette visite s’attarde sur la rencontre avec Dr Christian Fouelefack, enseignant d’Histoire à l’Université de Dschang et secrétaire de la Fédération départementale du MRC (Mouvement pour la Renaissance du Cameroun) interpellé le 26 janvier alors qu’il marchait avec ses militants dans le cadre de la Marche Blanche organisée par son parti.

« Il m’a fait l’État des lieux de leurs interpellations arbitraires et déportations abusives de ses certains de ses camarades et lui, ainsi que de leur situation carcérale », écrit Marcous Mandeki Mboumbang II qui explique, «Je l’ai trouvé serein et déterminé, et j’ai découvert un homme de conviction qui a un amour débordant pour sa chère patrie le Cameroun. »

Outre Dr Christian Fouelefack, de nombreux cadres locaux du MRC sont détenus à la prison centrale de Kondengui. Antoine Takafo (écrivain), Jean Bonheur Tchouafa (PLEG de mathématique, entre autres).

Fort de ces contacts, notre source a terminé par une maxime philosophique et pédagogique : « La prison n’est pas la fin d’une vie, mais une étape de notre vie…. » Et cela est tant vrai que les militants détenus du MRC arborent fièrement les t-shirts et polos aux couleurs du parti du professeur Maurice Kamto lui –même incarcéré dans la même prison et pour les mêmes griefs.

Augustin Roger MOMOKANA