Commune de Dschang : le projet d’éclairage urbain par lampadaires solaires aux oubliettes ?

Publié le 05 Avr 2019 par Augustin Roger MOMOKANA

Spread the love

Le rêve était-il trop beau : la ville de Dschang éclairée par lampadaires solaires, de la gare routière de Toula Dzong à Foréké-Dschang, en passant par le rond point de l’hôpital de district?

Signé le 30 mai 2018, par la Commune de Dschang et le FEICOM, le contrat financé par la KFW (Banque Allemande de Développement), partenaire du FEICOM- dont l’exécution est confiée à l’entreprise 2L Technologies s’étalait pourtant sur un délai de 4 mois.

Il s’agit de « 69 lampadaires solaires à simple crosse sur l’axe principal allant de l’entrée de la gare routière de LEFOCK au carrefour ‘entrée fondation ad lucem’, et 19 lampadaires solaires à double crosses sur l’axe allant de la préfecture de Dschang vers l’hôpital de district, sur le terre-plein central».

Énergies vertes : 184 millions FCFA pour doter la ville de Dschang d’un réseau d’éclairage public.

Près d’un an plus tard, c’est toujours l’attente tant au niveau de l’exécutif municipal qu’à celui des populations. Tantôt le matériel commandé serait arrivé en Côte d’Ivoire et tout n’est plus que question du transfert au Cameroun, tantôt « on ne comprend plus rien dans cette affaire ».

Si les populations n’ont pas passé les fêtes de fin et de nouvelle année sous ces lampadaires, il va sans dire, avec certains connaisseurs, que les projets de la coopération allemande prennent des décennies, avant d’être traduits dans les faits.

Augustin Roger MOMOKANA