« Et elle croise les pieds devant notre président? C’est l’enfant de qui même? »

Publié le 23 Avr 2019 par Augustin Roger MOMOKANA

Spread the love

Depuis que Vera Songwe a été reçue en audience jeudi 18 avril 2019 au Palais de l’Unité par le président de la République du Cameroun, la webosphère s’enflamme. Pour cause, les pieds croisés de la diplomate onusienne devant son hôte.

Jamais une attitude, outre le #BidoungChallenge, n’a alimenté autant de discussions passionnées au Cameroun. Chacun y va de sa croyance. Du coup on parle des « cancres » ou de « posture diplomatique », selon.
Du coup, de la « casse » est né le hashtag #CameroonianWomenGoShowYouPepper en réaction aux partisans du respect du droit d’ainesse-considérant que Vera Songwe se retrouvait avec une parent et non forcément d’un chef d’Etat. Les pros comme les antis justifient leur point de vue comme une « faute ». Il s’agit d’une question d’âge.

« Elle ne vous doit rien. Elle libre de tout geste. Maintenant si vous n’êtes pas d’accord, allez lui retirer ces diplômes et faites la renvoyer de l’ONU. Si ça ne dépendait que de BIYA, elle serait déjà morte comme bcp d’autres camerounais par la misère entretenue. Collez-lui la paix! », réagit une internaute sur twitter.

Jean Claude Mbede, un camerounais bien connu des internautes, ne voit en cette posture aucun manque de respect. Il s’agit plutôt d’une « posture diplomate ». « Vera Songwe est Secretaire Générale Adjoint de l’ONU. Croiser le pied est une posture diplomatique. Quand j’entre chez un ministre ou un chef d’Etat, c’est le premier reflexe des que Je m’installe », soutient-il, avant de présenter l’attitude assise d’autres dames diplomates devant des chefs d’État africains.

Ce qui surprend, c’est que l’on demande aux jeunes de respecter les ainés, aux hommes de céder le siège aux femmes au cas où… Comment dans le cas présent cette règle ne devrait plus tenir ? Diplomatique ou pas, il s’agit avant tout d’une règle de bienséance.

Peut-être des cas similaires sont passés inaperçus, celui-ci n’a pas échappé à l’attention des téléspectateurs et des internautes. On a peut-être oublié, nous sommes à l’époque du selfie, et les barrières sont devenues autant fragiles que des brindilles. Loin donc l’idée selon laquelle ce débat tiendrait du fait que #VeraSongwe est une femme.

Vera Songwe est la Secrétaire exécutive de la Commission économique des Nations unies pour l’Afrique. Elle a été décorée Grand officier de l’ordre national de la valeur par le Chef de l’État Paul Biya.

Augustin Roger MOMOKANA

Photo prise sur twitter