REGARDEZ LE DECOR DE TOUTE UNE CONFERENCE DE PRESSE AU COURS DE LAQUELLE DES REPRESENTANTS D’UN PAYS S’ADRESSENT A DE GRANDES INSTITUTIONS INTERNATIONALES.

Publié le 24 Avr 2019 par Augustin Roger MOMOKANA

Spread the love

Horty Ouimet n’insulte notre pays, comme certains se plairont à dire. Il conseille les experts chevronnés en #communication du porte-parole du gouvernement. Le décor du point de presse, du 22 avril, du Ministre de la communication, porte-parole du gouvernement relatif aux résolutions de l’Union européenne contre le Cameroun.

Où sont les emblèmes du Cameroun qui répond à l’Union Européenne ? C’est de ça qu’il est question. Le portrait officiel du président de la République trône en arrière plan certes, mais ils auraient mieux fait de lui associer le drapeau national, à ce décor de studio photo.
A ces têtes pleines chargées de préparer la sortie des membres du gouvernement :

Regardez le décor de toute une conférence de presse au cours de laquelle des représentants d’un pays s’adressent à de grandes institutions internationales.

Que ce soit Donald Trump, Macron, Le Chinois, Le Russe Poutine, le Japonais, ou encore le Suisse, lorsque ces dirigeants ou leurs représentants font des sorties officielles pour une communication aussi importante, les emblèmes nationaux sont plantés de toute part. Vous pouvez en effet voir dans le décor des drapeaux aux couleurs vives et chatouillantes. Les téléspectateurs sont d’abord frappés par la puissance des symboles nationaux, la puissance patriotique qui s’en dégage.
Le Cameroun est décidément une curiosité planétaire comme l’affirment certains.
Vous verrez sur cette photo, un ministre de la communication camerounaise faisant une conférence de presse entre 23 heures et minuit, en réponse à l’UE qui, 3 jours plus tôt a pris des résolutions importantes engageant ce pays. Aucune représentation du symbole national n’est présente sur le lieu de ladite conférence. Vous verrez, en lieu et place, au fond et derrière le ministre, une photo où on peut voir un jeune homme en veste. On se demande bien si on est dans une chambre d’hôtel ou ailleurs. Ils osent parler au nom d’un pays mais lequel?

Comment la communauté internationale à qui le message s’adresse va prendre ces tintins au sérieux?

L’Union européenne avait toussé, le Cameroun tremble. Ça va dans tous les sens. Le parlement comme le gouvernement est monté au créneau, pour le sermonner : le #Cameroun est un État souverain.

Sauf que dans cet empressement à assurer sa défense, notre pays oublie l’essentiel. Le choix et la préparation du décor en vue de sa déclaration officielle du Cameroun.

Sur notre photo d’illustration, #CameroonTribune a essayé de corriger la faute, en insérant le drapeau oublié. Mais cela valait-il la peine dès lors que la défaillance a déjà été constatée ?

Augustin Roger MOMOKANA