Cameroun : le leader historique de l’opposition, Ni John Fru Ndi enlevé à Kumbo.

Publié le 27 Avr 2019 par Augustin Roger MOMOKANA

Spread the love

Le leader historique de l’opposition camerounaise, Ni John Fru Ndi a été enlevé samedi matin 27 avril 2019 à Wainama, dans l’arrondissement de Kumbo, région du Nord-Ouest.

Ni John FRU NDI a été kidnappé à Wainama alors qu’il était à la tête d’une délégation pour enterrer l’honorable Joseph Banadzem à Kumbo.

Selon un membre influent du SDF, le chairman Ni John Fru Ndi a été enlevé à Kumbo dans le Nord-Ouest alors qu’il conduisait une importante délégation de son parti aux obsèques de l’honorable député Joseph Banadzem.

Dans un communiqué de presse auquel Sinotables.com a eu accès Jean Robert Wafo, Ministre du shadow cabinet en charge de l’information et des médias écrit : « Le Président national du SDF était à la tête d’un cortège qui accompagnait la dépouille du député Joseph Banadzem, président du groupe parlementaire du Sdf à l’Assemblée nationale, à sa dernière demeure ».

Aucune revendication n’a encore été enregistrée. Toutefois, selon les autorités la piste des Amba Boys, de l’autre appellation des sécessionnistes anglophones, semble évidente.

Des rumeurs sur la libération de l’opposant au régime de Paul Biya ont circulé en début de soirée. Une information vite démentie par la communication du parti qui reste en alerte et promet d’informer l’opinion publique de la moindre évolution du feuilleton.

Cameroun: l’opposant John Fru Ndi a été libéré, après un bref enlèvement

L’enlèvement de Ni John Fru Ndi intervient moins d’une semaine après celui de son frère cadet et deux autres hommes. Enlèvement pour lequel les ravisseurs exigent une rançon de 6 millions de francs CFA au chairman qu’ils accusent d’avoir appelé le BIR à se jeter à leurs trousses après l’incendie de sa résidence de Ntarikon.

Augustin Roger MOMOKANA