Cameroun : les chefs traditionnels du Sud-Ouest recadrent le gouverneur Okalia Bilaï.

Publié le 30 Avr 2019 par Augustin Roger MOMOKANA

Spread the love

Réunis au sein de la Conférence des Chefs traditionnels de la Région du Sud-Ouest, les têtes couronnées, gardiens des us et coutumes ont répondu sèchement au gouverneur de leur région:

« Considering the important role played by South West Chiefs in accordance with the nobility and sacredness of the Traditions and Customs of the SOUTH WEST PEOPLE WE, THE SOUTH WEST CHIEFS CATEGORICALY CONDEMN the demeaning and threatening manner by which the Governor of the South West Region reminded us of our usual civil duties, which we are always performed so dilitgenly withtout being ordered to do so by whosoever. »

Le gouverneur Okalia Bilaï croyait pouvoir faire défiler, le 20 mai, les chefs traditionnels de la région du Sud-ouest en lieu et place des populations. La riposte de leurs majestés à proportionnelle à l’infamie de l’administrateur civil qui les passait pour ses valets.

« … Nous n’avons jamais participé à un défilé et nous ne le ferons jamais … » ont-ils répondu dans une correspondance à l’adresse du gouverneur du Sud-Ouest.

Les chefs accompagnent généralement leurs sujets à partir des tribunes et non pas dans les rangs comme défilants. Ils encouragent leurs sujets à rester vigilants à la suite du discours de haine du gouverneur.

25 avril 2019, le gouverneur Bernard Okalia Bilaï avait invité les chefs traditionnels du Sud-Ouest à défiler le 20 mai, en lieu et place de leurs sujets englués dans les villes mortes et autres manifestations imposées par les séparatistes anglophones.

Dans la même veine, le gouverneur a menacé de remplacer au cas où ils ne regagnaient pas leur palais ceux des chefs traditionnels de sa région qui ont fui la guerre pour s’installer ailleurs en attendant le retour de la paix.

Augustin Roger MOMOKANA