Jeux Universitaires Dschang 2019 : L’hommage du Ministre d’État Jacques Fame Ndongo à son chauffeur.

Publié le 06 Mai 2019 par Augustin Roger MOMOKANA

Spread the love

Le ministre de l’Enseignement supérieur a, de la tribune officielle des Jeux Universitaires Dschang 2019, alors qu’il présidait l’ouverture de ce rendez-vous sportifs et culturel, rendu un vibrant hommage à son chauffeur.

Il s’appelle Kentsang Joseph. Ce qu’il a appris à faire c’est de conduire la voiture. Il l’a conduit comme des bons médecins soignent leurs patients, comme de bons enseignants transmettent les savoir à leurs élèves ou étudiants, comme la mère prépare pour nourrir la famille, comme le ministre manage ses collaborateurs. Il a eu la chance d’être au service d’un homme qui sait reconnaître et célébrer les valeurs.

Combien de personnalité, comme le Ministre d’Etat Jacques Fame Ndongo, peuvent-ils afficher leur humilité au point de rendre un hommage public à leur chauffeur ?

« Vous allez rencontrer très peux de patrons capables de le faire. J’en suis heureux. Son patron a du respect pour lui et il le fait savoir. J’aimerais être à sa place. Ça fait dix ans déjà que je conduis mon patron et je ne peux pas rêver qu’un jour il dise cela de moi. Même quand tu es malade, il ne te croit pas. Je suis un chauffeur et basta », N. A. Louis a dix ans de service et ne peut pas rêver ce genre d’hommage.

Pourtant, le Professeur Jacques Fame Ndongo, ministre d’Etat, Ministre de l’Enseignement supérieur a saisi l’occasion des Jeux Universitaires 2019 sacrifier à un devoir d’honneur : rendre un hommage appuyé à son chauffeur. Au-delà de l’hommage, il s’agit d’une invitation à tous ces patrons qui traitent leur chauffeur de tout, sauf d’être humain.

« (…) Lorsque je suis nommé directeur de l’École supérieure internationale de journalisme de Yaoundé. Depuis cette date c’est bel et bien un digne fils Foto de Dschang qui est mon chauffeur.
Comprenez donc qu’ici à Dschang, dans la Menoua et dans la région de l’Ouest je sois chez moi »
, a-t-il solennellement déclaré à l’entame de son discours d’ouverture de la 22e édition des Jeux Universitaires du Cameroun que l’université de Dschang accueille depuis le 4 mai et ce jusqu’au 11 mai 2019.

C’est à raison car il s’agit d’un fidèle. Ils sont ensemble depuis le jour où il avait été promu directeur de l’ESIJY (Ecole supérieure internationale de journalisme de Yaoundé). Ceci voudrait dire que le même chauffeur l’a conduit au ministère de la communication avec son chauffeur, et depuis l’Enseignement supérieur.

Augustin Roger MOMOKANA