COMMUNE DE NKONG-ZEM : LE CONSEIL MUNICIPAL VALIDE LES COMPTES ADMINISTRATIF 2018.

Publié le 03 Juin 2019 par Augustin Roger MOMOKANA

Spread the love

Le grand débat à cette session du conseil municipal consacré à l’examen et adoption du compte administratif 2018 du maire Ndzouebeng et du compte de gestion du receveur municipal a concerné la délibération portant sur les prix des baux de boutiques au Marché Baleveng et à Douzem.

Les conseillers municipaux ont fait reculer l’Exécutif qui avait, au terme d’une enquête voulu relever les prix des stands à Douzem et au Marché Baleveng. Ainsi les commerçants devront se contenter de la grille :
• Douzem : 9000 FCFA par trimestre, soit 3000 FCFA le mois.
• Gare routière de Baleveng : 9000 FCFA par trimestre, soit 3000 FCFA le mois
• Marché Baleveng : 7500 FCFA par trimestre, soit 2500 FCFA le mois.
• Hangar Marché Baleveng : 6000 FCFA par trimestre, soit 2000 FCFA le mois.

Les commissions ont dans leur rapport exprimé leur satisfécit de la gestion du maire, tant sur le plan de l’effort de dotation en infrastructures que dans la gestion des ressources financières et humaines. Toutefois, elles ont émis le vœu que des efforts supplémentaires soient faits pour renforcer le recouvrement des recettes.

L’on a mesuré l’apport de la coopération décentralisée dans la bataille pour l’amélioration du mieux être des populations. Notamment en matière d’adduction d’eau potable. Le projet PIGeDEA financé par l’Union Européenne, l’apport d’Aqua Assistance, etc.

« Notre commune dépend essentiellement des subventions. Nos ressources propres ne peuvent pas payer les salaires du personnel », a rappelé le maire Ndzouebeng.

Le compte administratif 2018 a été adopté en :
Recettes : 772 377 954 FCFA
Dépenses : 672268271 FCFA
Soit un excédent des recettes sur les dépenses 100 099 683 FCFA dont 69 012 944 FCFA annulés en application des dispositions de la lettre circulaire n°000003/MINFI/SG/DGB/ME du 06 janvier 2017 relative aux modalités d’exécution des dépenses financées par l’Etat des ressources transférées au titre de l’exercice 2018. Comparativement aux recettes 2017 qui se chiffraient à 631 442 239fcfa, on note une augmentation de 140 935 715fcfa en valeur absolue, soit 18,24% en valeur relative.

Une délibération a été votée qui permet le recrutement d’un cadre contractuel communal pour la régie municipale de l’eau.

Le sous-préfet de l’arrondissement de Nkong-Ni, Abdoulayi Aliou au nom du préfet de la Menoua qu’il représentait, a exhorté « les conseillers municipaux à faire preuve de proactivité, de dynamisme et d’ouverture d’esprit » dans la recherche des moyens pour la réalisation du contrat avec les populations qu’ils servent, de même qu’il a félicité les services financiers pour les « actions énergiques engagées pour renforcer le mécanisme de recouvrement des recettes ».

Augustin Roger MOMOKANA