DSCHANG : UNE ÉTUDIANTE RETROUVÉE MORTE DANS SA CHAMBRE.

Publié le 18 Juin 2019 par Augustin Roger MOMOKANA

Spread the love

Nubitgha Christabelle était introuvable depuis quelques jours déjà. Ses voisins de cité n’imaginaient pas que leur inquiétude allait se solder par une découverte macabre.

Nubitgha Christabelle, étudiante de licence 3, en faculté des sciences juridiques et politiques, à l’Université de Dschang, a été aperçue pour la dernière fois par ses voisines dimanche 9 juin. Elle se rendait au campus pour un Contrôle continu (CC).

« Elle avait l’habitude de sortir et de fermer sa porte à clés, mais depuis 03 jours sa lumière est allumés jour comme nuit et sa porte sans Cardenas ce qui a suscité notre curiosité ; au départ nous nous disions qu’elle était allée apprendre chez ses amies puisque nous sommes en session de normale ; jusqu’à ce que de sa camarade arrive dans la cité et nous fait comprendre que Christabelle n’est pas arrivée à l’école depuis lundi. Ce qui nous a wanda. Et c’est là que guettant par un trou de la fenêtre nous crue voir quelqu’un allongé dans le lit », dixit une voisine.

Selon son entourage, la jeune fille de 23 ans devait être malade. « Elle toussait beaucoup, y compris dans la nuit ». Mais son caractère timide et réservé ne favorisait pas de dialogue. Un lot de comprimés a été retrouvé dans sa chambre.

Informée, les autorités judiciaires et le médecin légiste sont descendu sur le site. Une fois la porte défoncée, ils ont trouvé un corps en état de décomposition avancée. L’état du cadavre n’as pas permis l’accès dans la chambre sans désinfecter les lieux. D’où la tentative infructueuse de joindre les services d’hygiènes de la commune de Dschang. Il était 21H15 le procureur de la république a ordonné la suspension de l’intervention. Elle sera reprise le lendemain matin après que les lieux ont été désinfectés.

Selon une source, les parents de la défunte auraient demandé de ne pas toucher au cadavre jusqu’à leur arrivée samedi.

Samedi 15 juin 2019, tout reprend à 10heures. La dépouille est finalement mise dans un cercueil mis à disposition par l’Université de Dschang et transportée à la morgue pour attendre l’arrivée des parents qui accusaient un retard partis du Nord-Ouest.

La tombe a été creusée par ses camarades de classe. Sa maman et son frère étaient présents.Elle était orpheline de père.

Finalement la dépouille de Nubitgha Christabelle a été inhumée au cimetière municipal de Dschang.

Avec Maestro ESSOH