ÉGYPTE : FATTAH AL-SISSI A ASSASSINE MOHAMED MORSI.

Publié le 19 Juin 2019 par Augustin Roger MOMOKANA

Spread the love

Mohamed Morsi s’est effondré et a rendu l’âme lundi lors d’une audience au complexe pénitentiaire de Tora au Caire « à cause d’un arrêt cardiaque ». Depuis son renversement il faisait depuis face à des poursuites dans plusieurs affaires.

Le Parti de la liberté et de la justice de Mohamed Morsi, bras politique des Frères musulmans, a qualifié cette mort d’un « assassinat », dénonçant de mauvaises conditions de détention dont « le but était de le tuer à petit feu ».

L’ancien président égyptien Mohamed Morsi décédé lundi 17 juillet en pleine audience a été enterré mardi au Caire en toute discrétion. Il était derrière les barreaux depuis six ans. Préalablement condamné à 45 ans de prison.

Mohamed Morsi, le président démocratiquement élu de l’Égypte avait été destitué et emprisonné par les autorités conduites par le commandant de l’armée Abdel Fattah al-Sissi, qu’il avait lui-même nommé, en juillet 2013.

Issu de la confrérie interdite des Frères musulmans, Mohamed Morsi démocratiquement élu en après le Printemps arabe de 2011 refermait la page des 30 années du régime dictatorial de l’ancien chef de l’État Hosni Moubarak.

Cette mort, qui intervient une semaine avant l’ouverture de la Coupe d’Afrique des Nation Égypte 2019, pourrait accentuer le risque d’insécurité. Les Frères musulmans ont d’ores et déjà pointé un doigt accusateur sur le pouvoir au Caire. Des mesures de sécurité devraient par conséquent être renforcées, ce qui n’est pas suffisant pour convaincre certains fans de football.

Augustin Roger MOMOKANA
Photo les Inrocks