ALLAITEMENT MATERNEL : « ON METTAIT NOTRE LAIT MATERNEL DANS LES FEUILLES DE MACABO ».

Publié le 01 Août 2019 par Augustin Roger MOMOKANA

Spread the love

Il y a plus de cinquante ans, les mères éprouvaient un réel souci pour faire nourrir leur nourrisson en leur absence. Dans certaines contrées elles ignoraient l’existence de biberon. Comment procédaient-elles ? Un témoignage nous a été donné à l’occasion de la semaine de l’allaitement maternel :

« Nous avions un ami -il n’est plus- dont la maman mettait son lait maternel dans la feuille de macabo. Nous étions tous des bébés à cette époque-là. Lorsque nos mamans devaient se rendre aux champs éloignés ou au marché du village, elles pressaient leurs seins dans une feuille de taro. On ne connaissait pas l’existence du biberon. La seule possibilité, pour chaque maman, était de cueillir une large feuille de taro pour mettre à la maison. Ainsi à une heure avancée de la nuit elle commençait à presser ses seins dedans. Jusqu’à ce qu’au moment de partir elle avait une bonne quantité de lait maternel avant de la remettre au porteur de son bébé. Le porteur devait faire un petit trou sur la feuille, afin de laisser boire une quantité du lait à l’enfant chaque fois que ce dernier se mettait à pleurer. Ainsi il pouvait garder le bébé, sans trop de peine, jusqu’à ce que la mère revienne. »

Ce témoignage nous a été donné par Tégni F. François.

La Semaine mondiale de l’allaitement maternel est organisée chaque année du 1er au 7 août pour promouvoir cette pratique dans le but d’assurer aux nourrissons du monde entier une meilleure santé.

Photo: aLome.com

Sinotables.com