CAMEROUN : LE TRIBALISME BIENTÔT PUNI PAR LA LOI.

Publié le 14 Nov 2019 par Augustin Roger MOMOKANA

Spread the love

Une loi en gestation pour punir le tribalisme qui a le vent en poupe au Cameroun. Les parlementaires ont déjà le projet de loi sur leur table.

Les députés ont reçu et examiné la modification de l’article 241 du Code pénal. L’examen dudit article vise à inclure, à côté de l’ « outrage à une race ou une religion », l’ « outrage à une tribu ».

Le projet de loi vise à sanctionner sévèrement l’infraction lorsqu’elle vise à susciter la haine ou le mépris entre les citoyens, notamment par voie de média ou des réseaux sociaux.

« La modification de cette disposition est rendue aujourd’hui nécessaire par le souci de décourager la montée des discours haineux à caractère tribaliste et communautariste dans l’espace public, particulièrement dans les réseaux sociaux qui mettent en péril la paix, la sécurité et la cohésion nationales », indique l’exposé des motifs du projet de loi soumis à l’examen du parlement.

Un nouvel alinéa devra être insérer à l’article 241 du Code pénal. Cela donnera en clair, Article 241-1 : « outrage à la tribu ». Cet alinéa crée une « infraction autonome dont l’objet est de réprimer le tribalisme et les discours haineux. »

Logiquement, le projet de loi devrait passer tant à l’Assemblée nationale qu’au Sénat. Le discours haineux, le tribalisme ont connu une telle côte au Cameroun, du fait des joutes politiques, qu’ils constituent désormais une menace sérieux à la paix et à la cohésion nationale.

Augustin Roger MOMOKANA