LE PAD ET LES COMMUNAUTÉS RIVERAINES MAIN DANS LA MAIN

Publié le 10 Déc 2019 par Augustin Roger MOMOKANA

Spread the love

Les deux parties ont paraphé cet après-midi, un protocole d’accord-cadre de coopération. Le PAD et les populations autochtones possédant des terres ancestrales jouxtant l’estuaire du Wouri,ou habitant sur les rives administratives par les chefs des cantons Sawa du Wouri et s’étendant autour du Port de Douala- Bonabéri s’engagent à travailler en synergie.

Le PAD s’engage entre autres de participer au financement des micro-projets de développement des Communautés riveraines, promouvoir la pêche locale, la construction des équipements fluviaux maritimes, contribuer à la protection de l’environnement et des écosystèmes, appuyer financièrement et matériellement les activités culturelles et sportives etc.

Les Communautés riveraines pour leur part vont contribuer entre autres à la surveillance des plans d’eau, des équipements de navigation du Wouri ainsi que la récupération dans de meilleures conditions, des espaces portuaires illégalement occupés.

Le Président en exercice du Ngondo, Sa Majesté Salomon Madiba Songue, c’est une première dans l’histoire du Port de Douala-Bonaberi à saluer à sa juste valeur. Il a félicité et remercié le top management du PAD pour une prise en considération des doléances du peuple Sawa.

Si cet accord-Cadre est l’application d’une disposition du décret du 24 janvier 2019, la gestion moderne des ports prône une intégration du Port dans sa ville et la ville dans le Port pour un développement harmonieux des parties.

PAD