ÉLECTIONS DU 09 FÉVRIER 2020 : ÇA FUME DANS LE SDF.

Publié le 19 Déc 2019 par Augustin Roger MOMOKANA

Spread the love

Situation de crise au SDF (Social democratic front). De nombreux cadres du parti renoncent à leur participation aux élections législatives et municipales du 09 février 2020.

De nombreuses têtes de liste du SDF dans la région du Nord-Ouest ont déjà remis leur tablier par rapport à leur participation aux joutes électorales prévues le 09 février 2020 en vu du renouvellement des conseils municipaux.

La dernière démission, qui fait le plus de bruit est celle du 1er adjoint au maire de Bamenda 2. Fonguh Joseph Ngu a remis aux NEC (national executive commitee) sa lettre de démission.

Non seulement il renonce à sa participation au double scrutin, mais il suspend sa participation aux activités politiques. Ainsi Fonguh Joseph Ngu voudrait trouver le calme et la paix après le décès de son épouse et toute la pression imposée par la crise ambiante dans le Nord-Ouest.

« I herby decide to withdray my candidature from the February 09th, 2020 Council Elections. And henceforth, suspend my political activities till further notice », a-t-il expliqué dans une lettre adressée au NEC.

Cette démission est la énième. Puisqu’elle rejoint plusieurs autres dont celle de Wiysola Mary qui a remis sa démission alors qu’elle figure sur la liste du SDF pour la commune de Jakiri, dans le département du Bui. Il évoque des problèmes de santé et l’intérêt familial comme raisons de cette démission.

Ce qui est pertinent dans ses raisons, c’est lorsqu’il déclare que la base ne lui a pas donné mandat pour concourir aux élections, tout comme son opinion n’a pas été requise par le parti lors de la constitution des listes.

« The feeling that the people did not give me the mandate to represent them as councilor due the fact that the S.D.F party did not organize primaries and also the fact that my opinion was not sought during the compilation of my candidacy file of document», explique Wiysola Mary .

Augustin Roger MOMOKANA