CAMEROUN – ÉLECTIONS DU 09 FÉVRIER 2020 : A QUOI SERT NOTRE DÉPUTÉ ?

Publié le 04 Fév 2020 par Augustin Roger MOMOKANA

Spread the love

Le peuple est invité à se rendre aux urnes le 09 février, dans le cadre d’un scrutin couplé. C’est à l’effet d’élire les 180 députés élus au scrutin de liste sans vote préférentiel ni panachage.

Les 180 députés qui seront élus au sortir des urnes le 09 février devront siéger à l’assemblée nationale de 2020 à 2025. Les 360 conseils municipaux quant à eux siégeront dans les mairies pour la même échéance.

Selon l’article 149 du Code électoral, « le département constitue la circonscription électorale. » l’alinéa 2 précise que ladite circonscription électorale peut faire l’objet d’un découpage spécial par décret du président de la République.

L’assemblée nationale compte 180 députés dont 5 issus du département de la Menoua. Dans la législature sortant, notre département y avait envoyé les honorables Fossi Jacob (Penka-Michel), Melaga Odette (Nkong-Ni), Emabot Brigitte (Santchou), Nguefack Placide (Dschang et Fongo-Tongo), et Youwo Bernard (Fokoué). Tous sont membres du RDPC (Rassemblement démocratique du peuple camerounais).

Après les opérations d’investitures, un constat se dégage : seuls le RDPC et le PADDEC ont présenté chacun une liste aux élections législatives. Par conséquent ils s’affronteront le 09 février pour les cinq places réservées à la circonscription électorale de la Menoua.

Ainsi la liste du RDPC, conduite par Mbakam Guillaume est « déjà élue » avant même la tenue de ces élections législatives. Elle comprend outre Mbakam Guillaume (Penka-Michel), Tikobau Pierre Marie (Fokoué), Ngueguim Anastasie (Dschang), Emabot Brigitte (Santchou), Dongho Clément (Nkong-Ni). Comme dans la mandature précédente, le RDPC a aligné deux femmes contre trois hommes. Chaque candidat titulaire est secondé par un suppléant dans l’ordre : Matoukam Jeannette, Messe Thérèse, Kenfack Simplice, Nguefack David, et Mafona Tchombou Edwiges.

Quant à elle, la liste du PADDEC est conduite par Honorable Ngoune Hugues. Elle se compose d’Ateufack Kemessong Corine, Watie Etienne, Tiajo Fejo Calice, Tekela Louis. Ils ont pour suppléants respectifs Kennang Victor, Nde Bertrand, Fadia, Fosso Jean Marie.

Au fait quelle est la mission d’un député ?

La Constitution de 1996 assigne des missions précises à l’Assemblée nationale : Voter les lois et contrôler l’action du gouvernement. A ce titre on parle plutôt du député de la nation. Il est attendu qu’une fois à l’Assemblée nationale les députés proposent des lois ou des amendements constitutionnels dans le but d’améliorer le régime des libertés, la gestion foncière, des ressources naturelles, de renforcer la démocratie. Le député n’est donc pas un maire, encore moins un sénateur. Il recueille les aspirations politique, philosophique, économique, sociale du peuple et en fait des lois lorsque cela s’avère nécessaire.

Le 09 février, les électeurs auront dans leur bureau de vote deux urnes, deux isoloirs. Ils voteront d’abord pour les conseillers municipaux, puis ensuite pour les députés, et vice-versa.

Augustin Roger MOMOKANA