COMMUNE DE DSCHANG : LE CONSEIL SORTANT A FAIT SES ADIEUX VENDREDI DERNIER.

Publié le 07 Fév 2020 par Augustin Roger MOMOKANA

Spread the love

Le conseil municipal sortant de Dschang s’est réuni vendredi 31 janvier 2020, dans le cadre de sa session consacrée à l’examen et adoption des comptes administratifs de l’exercice 2019.

Le compte administratif de l’exercice 2019 de la Commune de Dschang est arrêté à 1 milliard 097 millions 046 milles 088 francs en recettes, et 832 millions 341 mille 196 francs en dépenses. Il accuse un excédant de 264 millions 704 mille 892 francs CFA.

L’un des points focaux de cette session a été le projet de délibération sur l’aménagement de la gare routière de Dschang. L’on a appris que le procès qui opposait la famille royal Foréké-Dschang sur la propriété a connu son dénouement. Le titre foncier a tout simplement été annulé. Ce qui signifie que ce domaine appartient désormais à l’Etat.

Contrairement au conseil municipal qui envisageait déjà les travaux d’aménagement pour 100 millions, le préfet de la Menoua a demandé d’éviter la précipitation.

Pour Mboke Godlive Ntua, il faudra au préalable obtenir du gouvernement qu’il attribue le terrain à la Commune de Dschang pour utilité publique, avant d’engager toute entreprise d’aménagement du site.

Les conseillers municipaux sortant « ont remis leur macaron », espérant que le RDPC reviendra au soir du 09 février 2020. Sur les 41 de 2013, quatre sont décédés, tandis qu’une quinzaine ont été remplacés par des hommes nouveaux.

Pour sa part, Sa Majesté Donfack Baudelaire a rendu un vibrant hommage à tous ceux et celles qui l’ont accompagné dans l’accomplissement de son mandat. Il a souhaité un succès retentissant à l’équipe qui prendront sa relève.

« J’ai été très heureux d’être la tête de proue d’une équipe aussi rare que celle –ci. Parmi les 360 conseils municipaux du Cameroun, très peu ont la chance d’avoir des éminences grises de cet acabit », s’est-il félicité avant de conclure que son mandat est qualifié d’Audace » à cause de la taille des défis à affronter.

Augustin Roger MOMOKANA