MENOUA – ÉLECTION DU MAIRE : JE SUIS AU COURANT DE TOUT CE QUE VOUS TRAMEZ-LA.

Publié le 17 Fév 2020 par Augustin Roger MOMOKANA

Spread the love

Commune de Dschang. La guerre des Faucons fait rage. Pour être élu maire de Dschang, il va falloir se faire aider, mieux se faire soutenir ou parrainer. Quatre faucons pilotent le jeu, sous le regard amusé de Jean Nkueté.

La circulaire du comité central qui définit les canons pour l’élection des maires demeure attendue. Les électeurs s’interrogent sur la nécessité d’une telle circulaire, sachant que seuls les conseillers municipaux doivent élire celui d’entre eux à même de mieux conduire le conseil pour les cinq prochaines années.

Ce qui se passe dans la Commune de Dschang. Le maire sortant, Sa Majesté Donfack Baudelaire, voudrait se faire réélire pour « poursuivre les chantiers entamés » pendant sa mandature de « l’Audace ». Ce qui s’avère compliqué pour lui car il devra avant tout se débarrasser de Kemleu Tchabgou Jacquis qui, lors des primaires, l’a sévèrement battu afin de se voir la difficile mission de tête de liste. Ces deux sont tous du groupement Foto. Les Foréké-Dschang ont déjà accordé leur soutien à Kemleu Tchabgou Jacquis. Sans doute pour conserver le siège de premier adjoint au maire. Le Professeur Temgoua Emile ne l’a pas démérité. Le sénateur professeur Fomethe veille sur cette parole d’honneur.

La bataille Donfack-Kemleu donne l’opportunité aux Conseillers municipaux issus du centre urbain et du F3 (la moitié du conseil municipal) de sortir la tête de l’eau. Pour humer le parfum du Cabinet. Ils fondent leur argument sur le fait que le sénateur est issu du groupement Foréké-Dschang, le député du groupement Foto. Alors pour quoi le maire ne viendrait-il pas du Centre Urbain ou du F3 (Fotetsa, Fongo-Ndeng, Fossong-Wentcheng) ?


Pourtant dans le Centre Urbain, Manyi Tessa epse Djoua est bien partie pour prendre le poste de 2e adjoint au maire, tandis que celui du 3e adjoint reviendrait à Nsanu Leonel ou à Abdal Maalik pour représenter les jeunes au sein de l’exécutif. Le recteur Roger Tsafack Nanfosso qui a fait une entrée retentissante en politique en conduisant magistralement la campagne du RDPC dans la Commune de Dschang a son mot à dire à ce sujet.

Dans le F3 par contre, Dr Kouanfack Charles est un postulant sérieux, mais pourrait trouver face Sontia Etienne. Ce dernier aurait été confirmé Directeur général de l’UCCAO. Dr Kouanfack et M. Sontia jouissent de la protection d’un parrain de poids. Le spectre du professeur Etienne Charles Lekené Donfack, première élite influente du F3 peut-il rester inerte ?

Reste le jeu trouble du Comité central du RDPC. Il est représenté par Dr Jean-Pierre Fogui et Charles Tawamba. Ils ont intérêt à œuvrer dans l’intérêt du peuple. Surtout parce que ce dernier ne s’est pas mobilisé pour les élections du 09 février. Pour le convaincre il faudra un véritable buldozer à la tête de la mairie de Dschang. C’est le seul moyen de regagner sa confiance. Tchabgou Kemleu Jacquis a le profil de l’emploi.

Augustin Roger MOMOKANA