CAMEROUN – AFFAIRE DES 32 PV DE L’ELECTION PRESIDENTIELLE : LE MINISTRE JOSEPH OWONA CRIE AU COMPLOT.

Publié le 28 Fév 2020 par Augustin Roger MOMOKANA

Spread the love

Le Ministre du travail et de la sécurité sociale, Joseph Owona, par ailleurs Secrétaire général adjoint du comité central du RDPC (Rassemblement démocratique du peuple camerounais) dément avoir soutiré et caché en sa résidence de Paris 32 procès verbaux de l’élection présidentielle du 07 octobre 2018.

Selon un post en buzz sur les réseaux sociaux, la police française aurait, au cours d’une perquisition, trouvé 32 procès verbaux des élections présidentielle du 07 octobre 2018, et un argent liquide dont le montant se chiffre à plus d’un milliard de franc CFA.

Face à cette « nouvelle », le ministre Joseph Owona a publié un démenti sur son compte twitter. Il y déclare : « Je n’ai pas un domicile à Paris et il n’y a pas eu de perquisition dans l’un de mes domiciles ici ou ailleurs ; il n’y a donc pas eu un milliard de FCFA en devises retrouvés, ni une histoire de PV me concernant », à l’attention de DJOKO Christian à qui Joseph Owona demande de « bien vouloir présenter vos excuses aux Camerounais à qui vous avez menti ».

Joseph Owona, qui reconnaît n’être « ni un saint, ni le plus propre des hommes politiques » pense pouvoir dire que les faits collés sur sa personne seraient des machinations de ses camarades du RDPC ou du gouvernement visant à le « discréditer et faire douter de mon engagement et de ma loyauté à ma hiérarchie et à mn parti le RDPC ».

Augustin Roger MOMOKANA