CHRONIQUE DE KMGP : LES MAIRES VONT ET VIENNENT !

Publié le 09 Mar 2020 par Augustin Roger MOMOKANA

Spread the love

Le fédéralisme s’impose.

Depuis que Ahidjo a inauguré le Marché Lagos pour nous qui avions vécu cette époque et marché central aujourd’hui, depuis la cette ville de Douala qui a vu sa démographie au moins triplé n’a pas eu de nouveaux marchés.

On essayé avec le marché Sandaga …. Pourquoi ce déficit en offre d’espaces marchands, en chaland?

Au point où les commerçants ont :

Créé leur marché comme ceux de Pk 8, Pk 10 a Douala, carrefour total a Bafoussam ou au bord de la route à Manjo Penja…. Pourquoi ni l’Etat, ni les maires ne se préoccupent pas de cette situation ?

Et le corollaire est là deuxième point, les commerçants, bayam sellam occupent la voie publique, les trottoirs.

A eux viennent s’ajouter les motos et les propriétaires de nos portables et portes monnaies. Rendant ces endroits tout sauf agréables.

Et le comble c’est de voir les autorités municipales venir ramasser les marchandises, Sur veiller les trottoirs quelques semaine et puis disparaître. Et rebelote….

Toujours dans des solutions owonanguini!

Pourtant c’est très simple construire de grands marchés dans chaque arrondissement puis chaque département….Et encore plus simple incité le privé à construire des Mall, des Hall Ce n’est pas sorcier.

En incitant les hommes d’affaires oublieux de se faire une villa à 300 millions il pourrait faire une villa de 100 millions et faire un Mall à 200 millions… Il sera grandement, largement bénéficiaire.

Mais pour cela, il faut des hommes qui pensent qui inspirent confiance, des hommes élus par le peuple sur la base d’un débat contradictoire saint et démocratique. Ce n’est pas sorcier….

KUISSU MEPHOU Gérard Philippe