CAMEROUN – POLITIQUE : MAURICE KAMTO AU CHEVET DES FAMILLES DE CERTAINES FAMILLES EN PEINE

Publié le 10 Mar 2020 par Augustin Roger MOMOKANA

Spread the love

L’agenda du président du MRC (Mouvement pour la renaissance du Cameroun) n’est pas du tout repos. Celui que les militants et sympathisants appellent « président élu » parcourt le triangle national à l’effet d’apporter son réconfort aux familles des militants de son parti encore en détention.

Maurice Kamto a d’extraordinaire cette qualité qui le rapproche du bas peuple. Elle le conduit jusque dans les marécages ou dans la brousse s’il le faut, au nom de la reconnaissance à toutes ces personnes qui endurent les effets du cachot pour s’être publiquement prononcées pour la cause qu’il porte et défend si énergétiquement.

Après Tonga, Bangangté, Bamena, Bana et Kekem, le professeur Maurice Kamto s’est rendu lundi 09 mars 2020 à Dschang. Accueilli à la barrière mixte de police, à Litieu, point d’entame de la falaise de Dschang pour ceux en direction de Santchou, par plusieurs centaines de partisans surexcités, le cortège de l’ancien prisonnier politique s’est ébranlé pour le village Likong, dans le groupement Foréké-Dschang.

Maurice Kamto y est venu pour rencontrer la famille du jeune Idric Dongmo, « un de nos derniers camarades originaire de la Menoua, encore détenu à Kondengui », pour lui apporter son réconfort.

« Il rassurait les parents de ce qu’il suit personnellement le dossier. Et que de nombreuses démarches sont entreprises pour que leur fils soit libéré le plus tôt possible. Qu’il y veille et n’abandonnera jamais cet enfant parce qu’il n’est pas en prison parce qu’il a volé mais parce qu’il défendait un droit qui peut profiter à tout le monde », a expliqué à Sinotables le président de la coordination départementale du MRC pour la Menoua, Dr Christian Fouelefack.

Après avoir ainsi rassuré la famille du fait que le combat pour lequel Idric Dongmo a été interpellé et jeté à la prison de Kondengui est « un combat honorable », le président Maurice Kamto a traversé la ville où s’étaient massée la population, malgré la nuit tombante, sans observer d’arrêt. Il était escorté par des centaines de motos taximans.

Même si Kamto ne s’est pas adressé à ses militants et à ses sympathisants, il va sans dire que la communion a été totale. Après avoir convoyé le cortège de quelques voitures jusqu’à la sortie nord de la ville de Dschang, Johnny Baleng, les motos taximans chargés de leurs clients sont revenus dans la ville dans la même ambiance. Ils se sont dispersés au niveau du rond point Djoumessi Mathias, autrement connu sous le nom de « Rondeau ».

Selon des sources autorisées, le « président élu » se rendra ce mardi à Foumban, dans le Noun. Pour y rencontrer la famille du défunt président de l’UDC (Union démocratique du Cameroun) le Docteur Adamou Ndam Njoya décédé le weekend dernier des suites de maladie. Il devra se rendre par la suite dans le septentrion.

Pour rappel, le professeur Maurice Kamto a lui-même été interpellé en février 2019 et placé sous mandat de dépôt à la prison centrale de Kondengui où il est resté jusqu’au 7 octobre 2019. A la suite d’une décision du président de la République instruisant au tribunal militaire de cesser toute poursuite contre l’homme politique, ses militants et les amis. Il revendique sa victoire à l’élection présidentielle du 07 octobre 2018.

Augustin Roger MOMOKANA