CAMEROUN: UN AGENT PROPAGATEUR DU COVID-19 INTERPELÉ A MEIGANGA.

Publié le 07 Avr 2020 par Augustin Roger MOMOKANA

Spread the love

Un bus de 50 places a été intercepté hier à Meiganga, dans l’Adamaoua. Ses passagers ont été aussitôt escortés pour Yaoundé où ils seront placés en quarantaine. Pour cause, un habitant de Douala, originaire de l’Extrême-Nord, testé positif au Covid-19 se trouvait dans ledit bus.

Le passager en question a manifesté à plusieurs reprises des signes du nouveau coronavirus. Raison pour laquelle un passager a composé le numéro vert (1510). Les autorités de l’Adamaoua n’ont pas perdu le temps avant d’intervenir.

Si la France, l’Italie et l’Espagne n’avaient pas affrété des vols pour rapatrier leurs ressortissants en Chine, la pandémie du nouveau coronavirus n’aurait pas empoisonné le monde jusqu’à ses recoins les plus insoupçonnés.

Après ces pays, les ressortissants africains en Europe, constatant que toute personnes décédée des suites du Covid-19 est plutôt incinérée qu’enterrée, certains ont voulu offrir leur dépouille à leur famille. Ils sont pris l’avion pour rentrer au pays.

Parmi eux de nombreux malades qui ignorent encore leur état de santé. Certains ont parcouru les villes de leur pays. Pour saluer la famille. Pendant ce temps le virus méditait son atterrissage. Et un jour on a commencé à pleurer partout ici dehors. Parce que des gens ont importé le coronavirus 2019.

L’État a pris l’ampleur et les ravage outre atlantique de la pandémie. Au Cameroun 13 mesures ont été prises pour assurer la riposte. Normalement chacun devrait éviter de se déplacer inutilement, c’est-à-dire ne voyager que si et seulement si cela est indispensable.

Parce qu’elle semble ne pas mesurer le danger auquel elle expose de pauvres innocents, un homme testé positif est parti de Douala pour, pense-t-il, aller mourir dans son village dans l’extrême-Nord. Malheureusement pour lui son bus à été intercepté à 6km de Meiganga, dans l’Adamaoua. « Tous les passagers sont en route pour une quarantaine à Yaoundé ». Les passagers sont déjà à Yaoundé où ils ont été mis en quarantaine dans deux hôtels.

Cette tentative d’échappée remet au goût du jour la question de la gestion des personnes testées positives. En principe, elles ne devraient pas se retrouver hors d’un camp de confinement si ce n’est pas dans un établissement sanitaire spécialisé.

Augustin Roger MOMOKANA