CAMEROUN: LE PROF. BERNARD MOMO, ANCIEN MAIRE DE DSCHANG ET COORDONNATEUR DU PROGRAMME NATIONAL DE GOUVERNANCE, EST MORT.

Publié le 13 Avr 2020 par Augustin Roger MOMOKANA

Spread the love

Momo Bernard, docteur en droit et spécialiste du Droit constitutionnel, Coordonnateur du Programme national de gouvernance (PNG) est décédé dimanche 12 avril 2020 à Yaoundé. Il était âgé de 75 ans.

La nouvelle du décès des suites du Covid-19 a déclenché une véritable psychose dans la ville de Dschang où certains incrédules résistaient toujours à se plier face aux mesures prescrites par le Premier ministre dans la stratégie nation de la riposte contre le nouveau Corona virus.

Le professeur Momo Bernard aperçu pour la dernière fois à Dschang jeudi le 13 mars à la cérémonie de prestation de serment des nouveaux exécutifs communaux de la Menoua avait été hospitalisé mardi dernier suite aux symptômes de la pandémie du nouveau coronavirus.

Momo Bernard est avant tout un Universitaire qui a partagé ses connaissances et son expertise avec l’université de Yaoundé, l’Enam, l’Emia et plusieurs autres grandes écoles du Cameroun. Les professeurs Magloire Ondoa, recteur de l’Université de Douala, Bernard-Raymond Guimdo Dongmo, Vice-Doyen chargé de la Scolarité et du suivi des étudiants de la Faculté des sciences juridiques et politique de l’Université de Yaoundé II, M. Naseri Paul Bea, gouverneur de la région du Centre sont quelques uns des produits forgés par le défunt.

En 2007, Dr Momo Bernard (Rdpc) est élu maire de la Commune de Dschang. En remplacement d’Étienne Sonkin (Sdf). Il restera en poste jusqu’en 2013, date du renouvellement du conseil municipal. Pendant ce mandat il fait face à une fronde ayant à sa tête son premier adjoint et plus d’une trentaine de conseillers qui revendiquent des moyens pour « agir dans leur localité » respective.

« Les difficultés du maire Momo Bernard sont en grande partie due à son statut d’ancien secrétaire général de l’UDC. Certains membres du RDPC n’ont pas toujours digéré sa présence à la tête du conseil municipal tant convoité par eux », avait confié sous anonymat un membre du conseil à Sinotables.

Bernard Momo parviendra à sauver son fauteuil, après les négociations avortées menées successivement par Samuel Ivaha Diboua alors gouverneur de la région de l’Ouest, et Jean Nkueté le Secrétaire général du Comité central du Rdpc.

Après sa chute, l’Ex-maire de Dschang va rebondir en 2014 au Programme National de Gouvernance. Il a ainsi pris le fauteuil du Coordonnateur laissé vacant depuis 2012 suite à la nomination du professeur Dieudonné Oyono aux fonctions de Recteur de l’Université de Douala. Il était encore en fonction.

Le prof MOMO Bernard exposait à la 6e édition du FESTINC 2019 sur « La gouvernance partagée : sortir des clivages société civile collectivités locales »


Une autre dimension de l’homme. Ses responsabilités traditionnelles. Pour être notable à la cour royale du groupement Foréké-Dschang le Effogang N’Kuilah professeur Momo Bernard avait été à la fin des années 2000 la tête du mouvement de lutte pour la restauration de la légitimité. Une audace qui plus tard lui vaudra d’être élevé à la dignité de Effo Laha Fie, c’est-à-dire chef traditionnel de 3e degré du village Laha Fié (Lafié) crée par le chef supérieur Foréké-Dschang, Sa Majesté Djoumessi III Wamba Mathias.

l’équipe de Sinotables prie pour le repos éternel de l’âme du professeur Momo Bernard. De même qu’elle adresse ses condoléances à la famille de l’illustre disparu.

Augustin Roger MOMOKANA